Ça s'est passé en juin (2)

10 Août 2017 Par Paperjam.lu
Étienne Schneider et le directeur de l'ESA au Salon du Bourget 2017.
(Photo: ESA)

Au Salon du Bourget, le Luxembourg a signé un accord de coopération avec l’Agence spatiale européenne dans le cadre du programme Spaceresources.lu. Au niveau européen, les négociations sont enfin lancées au sujet du Brexit.

On a parlé astéroïdes au Salon international de l’aéronautique et de l’espace. Présent au Bourget le 20 juin, le ministre de l’Économie, Étienne Schneider, a signé un accord de coopération avec l’Agence spatiale européenne (ESA). Cette collaboration est à la fois scientifique – la classification et l’étude des ressources des astéroïdes – et réglementaire – évaluer les missions futures pour aider à définir les exigences spécifiques liées à l’autorisation et à la supervision par un État et aux questions réglementaires.

Au niveau grand-ducal, on estime que cette signature donne un peu plus de crédibilité encore à l’initiative Spaceresources.lu visant à créer un cadre légal pour les sociétés qui voudraient participer à l’exploitation des minerais présents dans les astéroïdes. Elle pourrait ainsi contribuer à faire venir de nouvelles sociétés internationales sur le sol luxembourgeois.

Le Brexit se négocie

Après avoir perdu son pari de renforcer sa majorité lors des élections législatives du 8 juin, la Première ministre britannique, Theresa May, a toutefois gardé la main et rapidement formé un nouveau gouvernement. Elle a donc officiellement lancé les négociations de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne le 19 juin et expliqué dans un premier temps le sort qui serait réservé aux résidents européens sur le sol britannique.

L’idée – encore un peu floue – est de préserver le statu quo pour les Européens installés dans l’île depuis au moins cinq ans. Quant à ceux qui ne peuvent pas revendiquer ces cinq années de présence, ils risquent d’être soumis à de nouvelles lois sur l’immigration qui restent à préciser.

Le Fonds du logement secoué

Au niveau du Luxembourg, en cette seconde moitié de juin, c’est notamment la question liée à la démission de Tania Fernandes de la présidence du Fonds du Logement qui a interpellé. Pour certains, cette démission est politique et liée à des conflits internes. Le 22 juin, au lendemain de la nomination d’un nouveau conseil d’administration composé de 13 personnes, le ministre du Logement, Marc Hansen, affirmait de son côté à Paperjam.lu que « Madame Fernandes a démissionné pour raison médicale». Retour au calme, même si pas mal de questions restent en suspens concernant le fonctionnement du Fonds. 

La rédaction a choisi pour vous

Claude Turmes

20 Juillet 2018

Alors que le projet de création d’une zone transfrontalière dans le sud du pays devait être validé ce vendredi en conseil de gouvernement, l’adoption de ce dossier a été repoussée. Avec en toile de fond un différend entre membres du gouvernement.

L'accès aux documents «à caractère administratif» issu du projet de loi 6810 reste trop flou selon ses détracteurs.

20 Juillet 2018

Le projet de loi 6810 relatif à une administration transparente et ouverte fait débat. Formulations très générales, pas assez claires, le texte est très mauvais et inapplicable, selon ses détracteurs.