Ça s'est passé en juin (2)

10 Août 2017 Par Paperjam.lu
Étienne Schneider et le directeur de l'ESA au Salon du Bourget 2017.
(Photo: ESA)

Au Salon du Bourget, le Luxembourg a signé un accord de coopération avec l’Agence spatiale européenne dans le cadre du programme Spaceresources.lu. Au niveau européen, les négociations sont enfin lancées au sujet du Brexit.

On a parlé astéroïdes au Salon international de l’aéronautique et de l’espace. Présent au Bourget le 20 juin, le ministre de l’Économie, Étienne Schneider, a signé un accord de coopération avec l’Agence spatiale européenne (ESA). Cette collaboration est à la fois scientifique – la classification et l’étude des ressources des astéroïdes – et réglementaire – évaluer les missions futures pour aider à définir les exigences spécifiques liées à l’autorisation et à la supervision par un État et aux questions réglementaires.

Au niveau grand-ducal, on estime que cette signature donne un peu plus de crédibilité encore à l’initiative Spaceresources.lu visant à créer un cadre légal pour les sociétés qui voudraient participer à l’exploitation des minerais présents dans les astéroïdes. Elle pourrait ainsi contribuer à faire venir de nouvelles sociétés internationales sur le sol luxembourgeois.

Le Brexit se négocie

Après avoir perdu son pari de renforcer sa majorité lors des élections législatives du 8 juin, la Première ministre britannique, Theresa May, a toutefois gardé la main et rapidement formé un nouveau gouvernement. Elle a donc officiellement lancé les négociations de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne le 19 juin et expliqué dans un premier temps le sort qui serait réservé aux résidents européens sur le sol britannique.

L’idée – encore un peu floue – est de préserver le statu quo pour les Européens installés dans l’île depuis au moins cinq ans. Quant à ceux qui ne peuvent pas revendiquer ces cinq années de présence, ils risquent d’être soumis à de nouvelles lois sur l’immigration qui restent à préciser.

Le Fonds du logement secoué

Au niveau du Luxembourg, en cette seconde moitié de juin, c’est notamment la question liée à la démission de Tania Fernandes de la présidence du Fonds du Logement qui a interpellé. Pour certains, cette démission est politique et liée à des conflits internes. Le 22 juin, au lendemain de la nomination d’un nouveau conseil d’administration composé de 13 personnes, le ministre du Logement, Marc Hansen, affirmait de son côté à Paperjam.lu que « Madame Fernandes a démissionné pour raison médicale». Retour au calme, même si pas mal de questions restent en suspens concernant le fonctionnement du Fonds. 

La rédaction a choisi pour vous

Hubert de Schorlemer

08:03

Depuis quelques années, Hubert de Schorlemer élève des vaches Angus à Grundhof et en tire une viande qui n’a rien à envier à celle du même nom venue d’Irlande.

Laurence Graff

08:00

Restaurants d’entreprises et de collectivités font face à des demandes toujours plus exigeantes, de l’évolution des habitudes alimentaires aux attentes croissantes en matière de produits bio ou locaux. Mais le marché luxembourgeois reste à bien des égards, notamment budgétaires, plus confortable pour les acteurs du secteur qu’au-delà des frontières.