Ça s’est passé en juillet (2)

12 Août 2017 Par Paperjam.lu
Findel
Qualifié d’aéroport régional il y a quelques années encore, le Findel joue désormais dans une catégorie supérieure.
(Photo: Christophe Olinger / archives)

Les perspectives de croissance de l’aéroport de Luxembourg, la future passerelle sous le pont Adolphe, ainsi que le positionnement des principaux partis politiques du pays à un peu plus d’un an des législatives ont été les quelques points forts de l’actualité des quinze premiers «vrais» jours des vacances d’été.

À l’heure des congés scolaires et des premiers vrais départs en vacances, Lux-Airport a publié son rapport annuel 2016, qui confirme le chiffre de 3 millions de passagers transportés l’an dernier, principalement par Luxair.

Mais les parts de la compagnie nationale continuent toutefois d’être grignotées par les low cost, et notamment Ryanair qui, depuis le début de ses opérations au Findel, est devenu le principal moteur de la croissance de l’aéroport de Luxembourg, qui devrait accueillir cette année 3,5 millions de passagers.

Pour accompagner cette croissance, Lux-Airport compte sur la réouverture du terminal B, un peu plus tôt dans le mois, permettant également aux autorités d’aborder cette période de grandes migrations de la manière la plus sereine qui soit.

Perspective spectaculaire

En matière de nouvelles infrastructures, et au même moment, a été dévoilé en ville ce à quoi ressemblera, au moment de son ouverture à la mi-septembre, la passerelle suspendue sous le pont Adolphe, réservée aux cyclistes et aux piétons.

Longue de 154 mètres, large de 4 mètres et haute de 3,8 mètres, elle a été réalisée avec le double objectif d’améliorer l’offre de mobilité douce à Luxembourg-ville et de créer une nouvelle attraction pour la capitale via «une perspective spectaculaire de la vallée de la Pétrusse», selon François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures.

Porte ouverte

Lors d’un bilan parlementaire, ce dernier a indiqué que son parti – Déi Gréng – était prêt à participer à une nouvelle coalition avec les socialistes et les libéraux, un positionnement également partagé du côté du LSAP, mais dont le DP s’est pour sa part en partie distancé, indiquant par l’intermédiaire de la ministre Corinne Cahen vouloir former en 2018 un gouvernement avec «celui ou ceux» qui permettront aux libéraux de mettre en place leur programme de gouvernement.

Cela laisse donc une porte ouverte au CSV – favori pour les législatives de 2018 –, qui pour sa part a déclaré que s’il retrouvait le pouvoir, il ne chamboulerait rien du travail réalisé par la coalition Gambie, et travaillerait simplement dans un esprit de continuité.

La rédaction a choisi pour vous

Claude Turmes

20 Juillet 2018

Alors que le projet de création d’une zone transfrontalière dans le sud du pays devait être validé ce vendredi en conseil de gouvernement, l’adoption de ce dossier a été repoussée. Avec en toile de fond un différend entre membres du gouvernement.

L'accès aux documents «à caractère administratif» issu du projet de loi 6810 reste trop flou selon ses détracteurs.

20 Juillet 2018

Le projet de loi 6810 relatif à une administration transparente et ouverte fait débat. Formulations très générales, pas assez claires, le texte est très mauvais et inapplicable, selon ses détracteurs.