Ça s’est passé en janvier (1)

30 Juillet 2017 Par Jean-Michel Gaudron
Le Palais de justice a connu une certaine agitation en ce début d’année.
(Photo: Maison Moderne/archives)

L’année 2017 démarre sur les chapeaux de roues sur le plan judiciaire et sur celui des «affaires». Deux procès très médiatisés rythment notamment les premiers jours de janvier au Grand-Duché.

SchoolLeaks, LuxLeaks… en ce début d’année 2017, le décor de la cité judiciaire a servi à plusieurs reprises, dans le cadre de deux procès qui ont fait couler pas mal d’encre, chacun à leurs niveaux respectifs.

Le premier est très national et concerne une affaire révélée au printemps 2016, avec trois enseignantes du Lycée classique d’Echternach accusées d’avoir divulgué les sujets d’épreuves communes du cycle d’enseignement primaire 4.2.

Prévu initialement en septembre, ce procès avait été ajourné pour vices de procédures et a beaucoup tourné autour des questions du secret professionnel auquel doivent s’astreindre – ou pas – les enseignants. 

Au terme de quatre jours d’audience assez tendus, les arguments de la défense ont convaincu les juges: le tribunal d’arrondissement décidera, début février, d’acquitter les trois prévenues, ainsi que le mari de l’une d’entre elles.

LuxLeaks, en revanche, a eu des répercussions bien au-delà des frontières. Débuté en décembre, le procès en appel de cette affaire de vol, chez PwC, de documents révélant des montages de rulings validés par l’Administration des contributions directes a de nouveau mis sur le devant de la scène deux «lanceurs d’alerte» (Antoine Deltour et Raphaël Halet) et un journaliste (Édouard Perrin), condamnés en première instance. Il a aussi été le théâtre de nouveaux déballages sur les pratiques régissant l’ordre de la finance internationale.

Hasard des calendriers, au même moment, le ministre des Finances Pierre Gramegna indiquait dans une réponse à une question parlementaire que l’année 2016 avait connu une baisse du nombre de décisions fiscales anticipées par rapport à l’année précédente. 

Dans le domaine «judiciaire», on retiendra encore le blâme adressé par l’Autorité luxembourgeoise indépendante de l’audiovisuel à la chaîne de télévision RTL dans «l’affaire Lunghi». Dans ce dossier, le traitement biaisé d’un incident entre une collaboratrice de RTL Télé et le directeur du Mudam, Enrico Lunghi, avait provoqué un séisme et avait poussé ce dernier à démissionner de ses fonctions en fin d’année, avant d’être… sanctionné d’un avertissement le 4 janvier.

Parallèlement, le ménage avait aussi été fait à la tête de RTL, avec le départ, notamment, du CEO historique Alain Berwick.

La rédaction a choisi pour vous

07:42

Le Prix européen de la microfinance 2017 a été dédié cette année à une organisation d’un pays en voie de développement, qui a développé des solutions pour favoriser un logement aux habitants de ce pays.

Le NX 300h est le premier SUV de taille moyenne à motorisation hybride

07:00

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Ce principe bien connu s’applique désormais aussi à la voiture. Le crossover NX 300h de Lexus affiche de faibles niveaux d’émissions de polluants et une diminution de la consommation de carburant. Il a aussi la particularité de se recharger seul, comme tous les modèles hybrides de la marque Lexus.