Ça s’est passé en février (1)

01 Août 2017 Par Paperjam.lu

Outre le vote de la loi sur la réforme des conditions d’accès à la nationalité, des licenciements sur la Place ou de la non participation de Viviane Reding aux communales, le début du mois a été marqué par une collision ferroviaire mortelle. La deuxième en 10 ans.

Une erreur humaine et une défaillance technique. Tels sont les deux éléments mis en avant suite aux analyses effectuées à la suite de l’accident ferroviaire qui a causé la mort du conducteur du TER 88807 lors d’un choc frontal avec un train de marchandises, ce 14 février 2017 peu avant 9h. Des conclusions qui confirment les informations publiées par les CFL quelques heures à peine après la collision dans lesquelles le quatrième employeur du pays reconnaissait officiellement que «le train de voyageurs (…) a franchi un signal d’arrêt».

L’accident, survenu près de 10 ans après celui de Zoufftgen qui avait causé la mort de six personnes, aura eu de nombreuses répercussions sur le réseau ferré. Survenu sur l’axe reliant le Grand-Duché à la France, ce dernier a obligé CFL et SNCF à mettre en place des transport de substitution sur une ligne empruntée par 3,4 millions de passagers. Au final, la reprise complète de la circulation ne s’est faite que deux semaines plus tard, une fois les rames accidentées évacuées et les travaux de réparation entièrement effectués.

Jean-Claude Juncker renonce à un nouveau mandat

La première quinzaine du mois aura également été marquée par quelques soubresauts enregistrés sur la Place, en lien notamment avec la thématique des «faux cadres». Soulevée fin 2016 par l’OGBL puis rappelée fin janvier,  la question a fait l’objet d’une réponse commune des ministres des Finances et du Travail. Pour Pierre Gramegna (DP) et Nicolas Schmit (LSAP), le pourcentage de «directeurs, cadres de direction et gérants» au sein du secteur financier est «comparable avec la moyenne dans l’Union européenne». De quoi balayer les accusations du syndicat qui estime que la Place emploierait quelque 10.000 personnes sous un statut différent pour ne pas avoir à se soumettre à la convention collective bancaire. À noter que le début du mois de février a également été marqué par l’annonce d’un plan social au sein de BSI Europe.

Sur le plan politique, les 15 premiers jours de février ont également vu plusieurs annonces importantes, en plus du vote sur la réforme de l'accès à la nationalité. Que ce soit dans le cadre des élections communales d’octobre ou sur le plan européen. Ainsi, malgré les appels du président Marc Spautz à inciter les poids lourds du CSV à se lancer dans la bataille, Viviane Reding a indiqué ne pas se présenter, tout comme Georges Bach et Frank Engel, les deux autres eurodéputés CSV. Même choix, mais à l’échelle européenne, de la part de Jean-Claude Juncker. Dans une interview accordée au micro de la radio Deutschlandfunk, le président de la Commission européenne a indiqué ne pas vouloir briguer un nouveau mandat à la tête de l’exécutif européen en 2019.

Sans directeur depuis le début 2017 suite à la démission d’Enrico Lunghi, le Mudam est désormais dirigé par une délégation composée de Philippe Dupont, Danièle Wagener et Laurent Loschetter. Chargé de gérer les affaires courantes, le triumvirat désigné mi-février travaille également au recrutement du/de la futur(e) directeur/trice. Un travail de sélection a également abouti, début février, à l’annonce d'une short list pour la construction du futur siège d’ArcelorMittal au Kirchberg. Huit bureaux d’architectes restent ainsi en compétition, au rang desquels ne figure aucun luxembourgeois. Ce qui n’est guère du goût de l’Ordre des architectes et des ingénieurs-conseils qui n’a pas hésité, un mois plus tard, à publier une lettre ouverte à destination du Premier ministre pour dénoncer «une opportunité gâchée».

La rédaction a choisi pour vous

Cédric Bellwald, président du Jeune Barreau

08:00

Entré au Barreau en 2009, Cédric Bellwald (Moyse & Bleser) endosse cet automne la présidence de la conférence du Jeune Barreau, succédant à Henry de Ron. Avec l’envie de faire avancer les dossiers qui tiennent à cœur aux 1.500 avocats ayant moins de 11 ans d’expérience — soit la majorité des avocats du Barreau qui en compte 2.400.

Cette nouvelle liaison pourrait amener annuellement 100.000 à 200.000 passagers supplémentaires à Luxair, selon Adrien Ney, le CEO

20 Octobre 2017

La compagnie aérienne luxembourgeoise a annoncé vendredi qu’elle avait été choisie pour reprendre la liaison entre les deux villes allemandes, laissée vacante par la faillite d’Air Berlin.