Bénéfice semestriel en recul pour BGL

07 Septembre 2018 Par Jean-Michel Lalieu
BGL BNP Paribas a vu les dépôts augmenter dans tous ses métiers.
(Photo: Eric Chenal / archives)

L’activité de BGL BNP Paribas est en progression au cours du premier semestre. Le bénéfice net est par contre en recul. La banque l’explique par une charge d’impôts exceptionnelle.

Le résultat net de BGL BNP Paribas a reculé au cours du premier semestre 2018. Selon les chiffres publiés cet après-midi, il s’élève à 131,2 millions d’euros. L’année dernière, à la même époque, il était de 170,3 millions, en progression alors de 14% par rapport à 2016.

La banque explique cette différence par une charge d’impôts exceptionnelle suite à une estimation à la hausse de la valeur de la participation de BGL BNP Paribas dans BNP Paribas Leasing Solutions SA.  

Pour ce premier trimestre, le produit net bancaire atteint 693,1 millions, une progression de 6%. La banque de détail et des entreprises enregistre une croissance de 13% des volumes de dépôt par rapport à fin juin 2017 et une hausse de 9% des encours moyens de crédit.

Dans le métier du «wealth management», les actifs sous gestion ont gonflé de 8% et les encours moyens de crédit de 7%.

Frais généraux «maîtrisés»

Dans son communiqué, BGL BNP Paribas note aussi que les frais généraux sont «maîtrisés» à périmètre constant. Ils atteignent 375,2 millions d’euros. Ils sont en augmentation de 8% par rapport au 1er semestre 2017 (348,4 millions d’euros).

L’explication de cette hausse des frais généraux vient d’investissements visant à soutenir le développement des activités de leasing, ainsi que par l’entrée dans le périmètre de consolidation de plusieurs filiales.

Au début de cette semaine, BGL BNP Paribas a annoncé la clôture de la transaction pour l’acquisition d’ABN Amro Luxembourg, qui fera croître les actifs en banque privée de 5,6 milliards d’euros.

La rédaction a choisi pour vous

03 Juillet 2018

Le chef économiste de BGL BNP Paribas, Yves Nosbusch, reste optimiste pour l’économie mondiale et donc pour l’Europe. Si des risques existent, il ne les voit pas perturber la sérénité actuelle. La croissance en zone euro devrait être de 2,2% cette année.

Geoffroy Bazin

25 Mai 2018

Le CEO de BGL BNP Paribas, Carlo Thill, prendra sa retraite le 30 juin prochain. Il sera remplacé par le Français Geoffroy Bazin, qui affiche de son côté 30 ans de maison chez BNP Paribas, dont 7 au Luxembourg.

Le solde interbancaire, c’est-à-dire la différence entre créances et engagements interbancaires, a atteint 149.813 millions d’euros à la fin du mois d’octobre, selon les derniers chiffres de la BCL.

10 Décembre 2018

La somme des bilans des établissements de crédit s’est élevée à 787.400 millions d’euros au 31 octobre dernier, soit une hausse de 0,9% sur un mois. C’est ce qui ressort notamment du dernier bilan de la Banque centrale du Luxembourg.