Assureurs déçus par la réforme fiscale

10 Mars 2016 Par Véronique Poujol
Marie-Hélène Massard a pris la présidence de l'Aca pour deux ans.
(Photo: Sven Becker / Archives)

L’Association des compagnies d’assurances s’est choisi un nouveau conseil d’administration, avec à sa tête Marie-Hélène Massard, directrice générale d’Axa Luxembourg. Au menu de l’assemblée générale ordinaire figurait aussi la réforme fiscale, qui déçoit les dirigeants d’assurances.

L’Association des compagnies d’assurances (Aca) a élu pour deux ans jeudi lors de son assemblée générale ordinaire son nouveau conseil d’administration, présidé par Marie-Hélène Massard, directrice générale d’Axa Luxembourg. On y trouve des petits nouveaux, parmi lesquels Christian Strasser de LaLux, et les anciens comme Marc Lauer, le patron de Foyer, président sortant.

La réunion fut également l’occasion pour l’organisation des assureurs et réassureurs de prendre position sur le projet de réforme fiscale qui a été présenté dans ses grandes lignes le 29 février dernier par le gouvernement. L’appréciation des dirigeants de l’Aca reste mitigée. Ils voient dans la baisse de l’impôt sur le revenu des collectivités de son niveau actuel de 21% à 19% en 2017 et 18% en 2018 «un signe encourageant», mais «très timide au regard du maintien de l’attractivité du Luxembourg pour les investisseurs étrangers».

Attentes déçues

Les attentes des assureurs étaient importantes. Dans leur rapport annuel 2015, paru également ce jeudi sur le site de l’association, ils espéraient que le gouvernement abaisse le taux global à 15%, à l’instar des revendications de l’UEL.

L’Aca réclamait une augmentation à 2.500 euros du montant déductible dans le cadre des dépenses spéciales sur l’impôt sur le revenu des personnes physiques, avec une majoration pour le conjoint et pour chaque enfant à charge du ménage.

Ce n’est pas l’option qui a été retenue par le gouvernement. «L’Aca déplore l’inclusion des intérêts débiteurs dans l’article 111 LIR  au titre des dépenses spéciales sur les primes et cotisations d’assurances, alors que le plafond est maintenu à l’identique», souligne un communiqué de l’organisation, qui accuse le gouvernement d’affaiblir l’encouragement individuel à une protection santé ou prévoyance.

Les assureurs saluent en revanche l’extension des plafonds déductibles au titre de l’assurance prévoyance-vieillesse à 3.200 euros, quel que soit l’âge du contribuable.

Le conseil d’administration de l’Aca se compose désormais comme suit:

Marie-Hélène Massard, Axa Assurances Luxembourg, présidente

Christian Strasser, LaLux, vice-président

Marc Lauer, Foyer Assurances, vice-président

Jacques Faveyrol, Cardif Lux Vie, vice-président

Marc Hengen, Aca, administrateur-délégué

Réjean Besner, Swiss Re Europe

Romain Braas, Bâloise Assurances Luxembourg

Martial de Calbiac, Camca Assurance

Jean Elia, Sogelife

Axel Hörger, Lombard International Assurance

Luc Rasschaert, IWI – International Wealth Insurer

Beat Reichen, Swiss Life (Luxembourg)

Fabrice Sauvignon, La Mondiale Europartner

Alain Schaedgen, Allianz Life Luxembourg

La rédaction a choisi pour vous

06:00

La Semaine européenne de la microfinance se tiendra du 14 au 16 novembre à l’Abbaye de Neumünster, à Luxembourg. Organisée par la Plateforme européenne de la microfinance (e-MFP), elle permettra à plus de 80 organisations de partager leurs expériences et leurs visions. Secrétaire exécutif de la plateforme, Christoph Pausch fait le point pour Paperjam.lu sur les enjeux qui seront abordés cette année.

12 Novembre 2018

Pour la première édition de son programme de coaching destiné aux fintech africaines, la Lhoft a récompensé Four One Financial Services Limited, qui développe une application de gestion des finances individuelles.