Arrivée sourire aux lèvres pour les négociateurs

23 Octobre 2018 Par Jean-Michel Hennebert
Lors de son arrivée, Étienne Schneider, président de la délégation LSAP, n’a pu s’empêcher de taquiner Félix Braz, en pleine interview.
(Photo: Nader Ghavami)

Présence des caméras oblige, les membres des délégations DP, LSAP et Déi Gréng sont venus mardi au ministère des Affaires étrangères avec un enthousiasme affiché pour la deuxième réunion plénière des négociations de coalition.

Enthousiasme et volontarisme affichés semblaient être le mot d’ordre, mardi matin, sur le parvis du ministère des Affaires étrangères. Bien qu’arrivés en ordre dispersé, la vingtaine d’hommes et femmes impliqués dans les négociations de coalition ont adopté, face à la presse, une certaine bonhomie avant d’entamer la deuxième réunion plénière entre DP, LSAP et Déi Gréng. Une réunion au cours de laquelle les choses sérieuses doivent être abordées.

La décontraction affichée ne cachait cependant pas le besoin pour chaque parti de faire un point global et précis sur différentes thématiques, qu’il s’agisse de fiscalité, de mobilité ou de logement. Autant de thèmes qui seront abordés au sein des 11 groupes de travail mis sur pied. Avec pour ambition, pour chacun des partis, de mettre en valeur les idées défendues dans les trois programmes électoraux. Ce que Félix Braz, président de la délégation Déi Gréng, considère comme «un exercice très utile».

De son côté, Xavier Bettel, formateur de gouvernement, assure «vouloir trouver un accord de coalition» qui soit le plus complet possible, car «il est important qu’il n’y ait pas d’interprétation sur les directions à adopter» au cours de la législature à venir. Selon le timing avancé, les rapports des différents groupes de travail devraient être disponibles «d’ici deux à trois semaines» et seront «discutés, chapitre par chapitre, en plénière, comme cela a été le cas il y a cinq ans».

La rédaction a choisi pour vous

23 Octobre 2018

Réunies ce mardi matin pour la deuxième fois depuis la nomination du formateur de gouvernement, les délégations DP, LSAP et Déi Gréng affichent leur volonté de «prendre le temps nécessaire» pour trouver un programme de coalition «complémentaire».

Étienne Schneider, Xavier Bettel, Félix Braz et les délégations de leurs partis respectifs ont entamé les négociations en vue de définir une nouvelle coalition.

17 Octobre 2018

Moins de 24 heures après avoir été nommé formateur du prochain gouvernement par le Grand-Duc, Xavier Bettel a déjà organisé ce mercredi la première réunion plénière des négociations de coalition avec les représentants du DP, LSAP et Déi Gréng.

Comme il est d’usage au lendemain des élections législatives, Xavier Bettel a remis ce lundi matin la démission de son gouvernement au Grand-Duc.

15 Octobre 2018

Les résultats des élections législatives 2018 sont désormais connus. Comme le prévoit l’usage, Xavier Bettel a remis la démission de son gouvernement au Grand-Duc ce lundi matin, ouvrant la voie aux négociations pour former une coalition. Explications.