ArcelorMittal: trois actions qui n’en font plus qu’une

11 Mai 2017 Par Paperjam.lu
ArcelorMittal
Présentée en février, la proposition de simplification et de réduction du nombre des actions du groupe a été entérinée hier.
(Photo: Paperjam.lu / archives)

Dans un souci de simplification et pour se situer plus près de la moyenne des sociétés cotées au CAC40 et à l’EuroStoxx 600, ArcelorMittal a décidé de réduire d’un tiers ses quelque 3 milliards d’actions.

Ce mercredi se sont tenues à Luxembourg les assemblées générales annuelles et extraordinaires des actionnaires d’ArcelorMittal, qui ont approuvé à une large majorité toutes les résolutions qui figuraient à leurs ordres du jour respectifs.

Ils ont également réélu, pour un mandat de trois ans, Lakshmi Mittal en tant que CEO du groupe, ainsi que Bruno Lafont et Michel Wurth dans leurs fonctions d’administrateurs.

Enfin, suivant une proposition de simplification qui avait été présentée au début de cette année, il a été décidé, en regroupant trois actions en une, de réduire d’un tiers les quelque 3 milliards d’actions du groupe pour lui permettre de se situer davantage dans la moyenne des sociétés du CAC40 et de l’EuroStoxx 600.

Enfin, des décisions techniques ont également été avalisées de manière à adapter les statuts du groupe à la nouvelle législation sur les sociétés commerciales.

La rédaction a choisi pour vous

concert de bienfaisance Deloitte

12:32

Le mardi 16 mai, la Croix-Rouge, avec le soutien de Deloitte, a organisé son 14e concert de bienfaisance à la Philharmonie, sous le Haut-Patronage de Son Altesse Royale la Grande-Duchesse. Les recettes de la soirée seront consacrées à l’aide aux enfants et adolescents suivis au Centre thérapeutique Kannerhaus Jean. (Photos: Laurent Antonelli / Blitz)

06:00

C’est le nombre de personnes qui décèdent chaque jour dans le monde à la suite d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle, selon le Bureau international du travail. Ce chiffre a été cité par la ministre de la Santé, Lydia Mutsch, dans le discours qu’elle a prononcé jeudi lors de l’assemblée générale du Service de santé au travail de l’industrie.