ArcelorMittal s’offre un temple de l’acier

13 Décembre 2017 Par Jean-Michel Lalieu
Jean-Michel Wilmotte Aditya Mittal
Jean-Michel Wilmotte et Aditya Mittal célèbrent le lancement du projet de nouveau quartier général.
(Photo: Edouard Olszewski)

ArcelorMittal a présenté son nouveau siège mondial qui devrait être inauguré à l’entrée du plateau du Kirchberg en 2021. C’est le bureau d’architecture français Wilmotte & associés qui sera à la manœuvre.

ArcelorMittal a présenté ce mercredi le projet qui a remporté le concours pour la conception de son nouveau quartier général à Luxembourg. Après une compétition de près d’un an, c’est le bureau d’architecture français Wilmotte & associés qui a été choisi. Il fait dès lors entrer dans la danse le bureau luxembourgeois Beiler et François auquel il était associé.

La nouvelle tour d'ArcelorMittal veut célébrer l'acier et la fortune qu'il a apporté au groupe est au pays.

Président du jury, Aditya Mittal, le CFO du groupe, a insisté sur l’importance que les candidats devaient apporter à la mise en évidence de l’acier, qui a fait la fortune du groupe et du pays. Un mot d’ordre bien compris par le bureau français, qui a imaginé un bâtiment totalement translucide soutenu par une structure entièrement en poutrelles d’acier.

Steel et style

«L’acier présente cinq atouts dans la construction, a expliqué le fils de Lakshmi Mittal, ce mercredi, au cours de la présentation du projet. Il permet de construire des bâtiments moins hauts, moins lourds, qui offre de meilleures possibilités de modularité intérieure, qui peuvent être en grande partie construits hors du site et c’est un matériau recyclable à 100%.»

Aditya Mittal a aussi insisté sur le souhait du groupe de retrouver un bâtiment symbolique dans le paysage du Kirchberg. Or, le nouveau siège, haut de 16 étages, trônera à l’entrée du site, juste derrière les portes de l’Europe. «Ce sera un nouveau point de repère dans le paysage de la capitale. C’est important qu’il soit non seulement tourné vers le futur, mais aussi qu’il laisse une trace de notre longue présence dans le pays.» 

Ce sera un nouveau point de repère dans le paysage de la capitale.

Aditya Mittal, CFO d’ArcelorMittal

Le groupe, qui avait négocié le terrain de plus de 7.000 m2 avec le gouvernement, a fait le choix de préserver 50% de la surface pour le grand public. «C’est un nouveau style dans l’architecture, confirme Jean-Michel Wilmotte, heureux vainqueur. Le bâtiment ne prendra que la moitié de la surface, il sera traversé d’une rue intérieure accessible au grand public et proposera aussi des espaces ouverts à tous: un restaurant, une salle de sport et un auditorium.»

Le bâtiment proposera de larges espaces ouverts au public.

La surface totale du bâtiment est de 55.000 m2. Mais ArcelorMittal n’en emploiera que 40% et est donc à la recherche de locataires pour le solde.

Lourd de 5.000 à 7.000 tonnes d’acier, il sera en grande partie conçu à partir des unités du leader mondial de l’acier actives au Luxembourg. 80% de l’ensemble sera d’ailleurs conçu hors chantier et uniquement assemblé sur place. «Ce sera un chantier propre, note l’architecte français. Le bâtiment respectera aussi le principe du cradle to cradle, qui permet de réutiliser les matériaux sans phase de recyclage après le démontage.»

Les travaux démarreront au cours de l’été 2019 et devraient être terminés pour l’automne 2021. Aditya Mittal, CFO du groupe familial, s’est refusé à toute référence au prix du bâtiment.

La rédaction a choisi pour vous