AIFMaps s’installe au Luxembourg

20 Juin 2018 Par Jonas Mercier

Le vainqueur des Fintech Awards 2017, la start-up chypriote AIFMaps, a créé une société au Luxembourg et compte faire du Grand-Duché son principal hub pour se développer à l’international.

C’est une promesse tenue. Le fondateur et CEO de la lauréate des Fintech Awards 2017, Jacob Bernstein, avait annoncé en recevant son trophée l’année dernière qu’il comptait installer sa jeune pousse au Grand-Duché. Et c’est chose faite depuis lundi.

En effet, AIFMaps Luxembourg vient officiellement d’être créée, a confirmé mardi à Paperjam.lu Renaud Barbier, le managing director de la nouvelle structure. La petite entreprise devrait s’installer dans les locaux de la Lhoft.

Si l’entité juridique existe depuis deux jours seulement, AIFMaps s’intéresse depuis bien plus longtemps au marché local. «Nous avons déjà un client au Luxembourg. Il s’agit de la société industrielle Presta Cylinders, qui est basée à Kleinbettingen», explique Renaud Barbier.

Pour rappel, la start-up regtech a conçu un logiciel facilitant l’activité des comités directeurs, notamment pour les prises de décision. Son CEO, Jacob Bernstein, s’était prêté au jeu du pitch express devant la caméra de Paperjam.lu, l’année dernière, pour décrire sa solution.

Un partenariat avec l’Uni en vue

La jeune pousse est parallèlement en contact avec plusieurs potentiels clients au Luxembourg, majoritairement dans le secteur financier, ainsi qu’à Paris où elle porte des discussions avec une société du Cac 40.

«Au Luxembourg, nous sommes également sur le point de signer des partenariats avec deux Big Four pour encapsuler notre solution dans leur offre de services», précise Renaud Barbier. «Notre objectif est de développer le marché européen à partir du Luxembourg, en accordant une grosse priorité au secteur des fonds.»

AIFMaps a choisi de faire appel à des prestataires techniques locaux pour mettre en place sa solution chez ses nouveaux clients. Elle compte tout de même ajouter de la substance à sa présence au Grand-Duché en développant un partenariat de recherche avec l’Uni. Des discussions sont en cours, notamment pour un projet autour de l’intelligence artificielle.

La rédaction a choisi pour vous

Les trois start-up luxembourgeoises qualifiées pour les Fintech Awards 2018 proposent des solutions dans le domaine de la réglementation et de la blockchain.

19 Juin 2018

À la veille de l’édition 2018 des Fintech Awards, Paperjam.lu est allé sonder le moral des trois start-up luxembourgeoises qui pitcheront mercredi. Toutes souhaitent profiter de l’exercice pour confronter leur solution à des regards d’experts, mais aussi pour développer leur réseau.