9 millions pour 13 projets audiovisuels

05 Février 2016 Par France Clarinval
Le réalisateur Jeff Desom promet un western avec «Dead Noon» qui sera soutenu par le Film Fund.
(Photo: Samsa Film)

Lors de la première séance de l’année, le comité de sélection du Film Fund a décidé d’accorder des aides à 13 projets sur les 22 déposés.

Les nouvelles règles qui verront les plafonds des montants diminuer ne sont pas encore d’application, et le nombre de projets déposés est toujours aussi nombreux. Il en résulte que 13 des 22 projets déposés recevront une aide du Film Fund pour l’écriture, le développement ou la production, pour un montant total de 9.191.488 euros.

Dans le détail, on observe deux importants projets menés par Iris Productions qui se voient attribuer chacun 60.000 euros au titre de l’aide financière sélective à l’écriture et au développement: «Justice Dot Net» de Thom Richardson qui sera réalisé par Pol Cruchten et «18», une série de docu-fictions. Même montant pour un projet expérimental de réalité virtuelle, «Fan Club» de l’auteur-réalisateur Vincent Ravalec (qui sera membre du jury du Luxembourg City Film Festival) que produira a-Bahn.

Trois autres longs métrages de fiction reçoivent chacun 30.000 euros pour l’écriture et le développement. Il s’agit de «Bloody Mary» de Heidi Greensmith (Deal Productions), «Bayala» de Vanessa Walder et Federico Milella (La Fabrique d’images) et «Sawah» de Adolf el Assal et Sirvan Marogy (Wady Films).

Deux premiers longs

Au chapitre de l’aide financière sélective à la production, on se réjouit de voir deux jeunes réalisateurs luxembourgeois obtenir des aides substantielles pour leur premier long métrage: Jeff Desom signera «Dead Noon», projet ambitieux dont on sait seulement qu’il s’agit d’un western, pour lequel Samsa Film se voit attribuer 2,95 millions d’euros. De son côté, Les Films Fauves reçoit une aide de 1,99 million d’euros pour le film de Govinda Van Maele, «Gutland».

Nouveau partenaire de coproduction, c’est avec l’Irlande que se fera le film de Lance Daly, «The Ranger», pour lequel Samsa Film recevra 1,7 million d’euros. Coproduction aussi, avec l’Autriche cette fois, pour «Angelo» de Markus Schleinzer et 1,8 million d’euros pour Amour Fou Luxembourg.

Deux courts métrages reçoivent l’aide maximale pour la production, 120.000 euros: «The Family Who Hid in the Cellar» de Ayshea Halliwell (Red Lion) et «Arène» de Loïc Tanson et Thierry Besseling (Juliette Films).

Enfin, diversification des médias oblige, le film expérimental en réalité virtuelle de Olivier Pesch, «Next» se voit aidé pour un montant de 208.000 euros (Samsa Film).

La prochaine session du comité de sélection est prévue en principe les 26 et 27 avril.

La rédaction a choisi pour vous

Les cinq «Services chorégraphiques» d'Adam Linder ont été créés entre 2013 et 2017.

15 Février 2019

En février, le Mudam Luxembourg ambitionne plus que jamais de représenter l’art contemporain sous toutes ses formes et met ainsi à l’honneur, pour la première fois en Europe, les cinq «Services chorégraphiques» créés par le danseur et chorégraphe Adam Linder.

15 Février 2019

Personnalité bien connue du monde culturel luxembourgeois, Danielle Igniti rejoint le conseil d’administration du Mudam, à la demande du gouvernement.

Le visuel de l'affiche du Luxembourg City Film Festival 2019 nous promet un programme plein d'humour et haut en couleurs.

14 Février 2019

La programmation de la neuvième édition du Luxembourg City Film Festival a été dévoilée. Elle se distingue par de nombreuses exclusivités, un grand nombre d’avant-premières luxembourgeoises et une multitude d’événements pour découvrir le cinéma sous toutes ses facettes.