50 espoirs de la start-up nation dans Paperjam

25 Octobre 2018 Par Paperjam.lu
Polina Montano et Eugène Mizin, Job Today
Polina Montano et Eugène Mizin, cofondateurs de Job Today, en couverture du nouveau Paperjam.
(Photo: Maison Moderne)

Le numéro de novembre de Paperjam consacre un dossier spécial aux start-up du Luxembourg et le classement des 50 à suivre en 2019.

L’opération, menée pour la première fois il y a deux ans, avait déjà trouvé un écho important au sein de l’écosystème start-up et, plus largement, dans l’économie luxembourgeoise. Pour la deuxième fois, Paperjam a choisi de mettre en avant 50 start-up à suivre.  

Quelles innovations «made in Luxembourg» sont prometteuses à l’international? Qui sont les futurs champions de leur secteur? Un panel d’experts (financiers, responsables d’incubateurs…) a apporté son éclairage pour établir cette liste parue dans le magazine et complétée par des fiches explicatives en ligne.

Preuve de l’engouement pour le sujet, le cocktail organisé mercredi soir à l’occasion de ce numéro spécial a réuni de nombreux représentants de start-up et des membres du Paperjam Club désirant les rencontrer. Le tout au siège de la Bil, route d’Esch.


Job Today, future licorne?

Parmi les 50 start-up les plus en vue sur le radar des experts, la rédaction a choisi – après Talkwalker en 2016 – de mettre en avant Job Today. Fondée en 2014, Job Today veut disrupter le secteur de l’agence d’intérim au travers d’une app qui met en relation directe les employeurs et les candidats à proximité. Ses cofondateurs, Polina Montano et Eugène Mizin, reviennent dans ce numéro sur le développement de la start-up qui emploie 30 personnes au Luxembourg, 20 à Londres et est présente sur les marchés anglais et espagnol.

 

«Nous avons l’impression que notre développement va trop doucement», confient-ils. Leur priorité est avant tout de s’entourer de nouveaux profils expérimentés avant de s’intéresser à de nouveaux marchés. Job Today a été créée avec l’appui de Mangrove Capital Partners et a déjà bénéficié de plusieurs levées de fonds en provenance de l’international, signe que le modèle rencontre un intérêt certain. 

Un parrain, expert de classe mondiale 

Retrouvez également le témoignage de deux experts avisés du monde des start-up. Diego De Biasio, «le parrain», partage son expérience quant au développement d’un écosystème qui n’a cessé de grandir.

«Il faut vulgariser ce que font les start-up, les mettre en avant, les impliquer dans certaines actions et activités», recommande le CEO du Technoport pour promouvoir ce qui se fait ici à l’étranger. 

Comme le reconnaît Assaf Topaz dans son interview, «le monde n’attend pas Luxembourg». Le deuxième expert interrogé par Paperjam dispose d’une expérience internationale dans l’investissement. Il s’intéresse particulièrement à la révolution technologique de la mobilité, le tout depuis Luxembourg.

«Les success-stories placeront le Luxembourg sur la carte», indique-t-il. Assaf Topaz estime cependant que la masse critique de start-up suffisante pour attirer des investisseurs de renom n’est pas encore atteinte. La start-up nation est un processus permanent…

Les leçons des élections

Ce numéro de Paperjam couvre aussi l’actualité des entreprises, de la place financière et de l’économie dans la première partie «Espresso».

La rédaction ne pouvait évidemment pas faire l’impasse sur les leçons d’un scrutin surprise, celui du 14 octobre dernier. Outre des analyses des résultats de ces élections législatives, nos photographes vous font revivre en images les coulisses d’une journée marathon.

Paperjam de novembre 2018 est disponible en kiosque, avec deux suppléments Paperjam Plus: un dédié au wealth management, l’autre à la vie de frontalier au Luxembourg.

La rédaction a choisi pour vous

25 Octobre 2018

Paperjam met au cœur de son édition de novembre 2018 50 start-up «made in Luxembourg» à suivre en 2019. Fintech, regtech, application, intelligence artificielle, logiciel, réalité virtuelle et autres... tour d’horizon de ces pépites actives dans de nombreux domaines, sélectionnées par un panel d’experts. 

 

20 Août 2018

Le scrutin du 14 octobre 2018 sera-t-il marqué par le retour au pouvoir du CSV? La campagne pour élire les 60 députés n’a pas encore débuté, mais les débats sont déjà en cours. À travers ce dossier, Paperjam vous propose une porte d’entrée sur les thèmes et enjeux majeurs d’ores et déjà évoqués, dont le bilan du gouvernement DP-LSAP-Déi Gréng.