27e d’un classement à double tranchant

09 Avril 2018 Par Camille Frati
Grund
Rentrer dans le rang tout en continuant d’attirer du business, voilà la quadrature du cercle que tente de résoudre le Grand-Duché, comme d’autres pays figurant dans l’indice 2018 de TMF Group.
(Photo: Maison moderne / archives)

La Place évolue de trois rangs dans un classement au sein duquel les îles Caïman, les îles Vierges britanniques et Jersey figurent en bons élèves de la simplicité financière.

Il est des classements où l’on ne sait pas très bien s’il faut se réjouir ou non d’une bonne place. L’indice de complexité financière, publié par TMF Group, un fournisseur de services aux entreprises actives à l’international, en fait partie. Accompagnant les entreprises dans les domaines des RH, de la paie, de la comptabilité, du secrétariat, de la gouvernance et de l’administration de services financiers, TMF Group estime pouvoir dresser un classement fiable de la complexité financière dans 94 pays.

Bonnets d’âne de l’indice 2018: la Chine, le Brésil, la Turquie, l’Italie, l’Argentine et la France. Tandis que les juridictions les moins complexes seraient les îles Caïman – pour la 2e année de suite –, les îles Vierges britanniques, Jersey, Hong Kong et Curaçao.

L’Europe épinglée, le Luxembourg entre deux eaux

Le classement repose sur un questionnaire de 74 questions sur les thèmes de la conformité réglementaire, la fiscalité, le reporting et la comptabilité. De quoi brouiller quelque peu l’analyse des résultats puisque la facilité d’une démarche peut ou non masquer une indulgence excessive à l’égard de certaines pratiques. Ainsi, l’introduction d’une nouvelle TVA par les Émirats arabes unis leur vaut des mauvais points. Par ailleurs, le classement compte beaucoup sur les effets du «processus de simplification ‘business friendly’» du nouveau gouvernement français. L’Europe demeure de toute façon «l’endroit le moins simple pour faire des affaires».

Que penser alors de la 27e place du Luxembourg? Le Grand-Duché figurait à la 24e place dans l’indice 2017, ce qui signifie qu’il est devenu plus simple d’y faire des affaires, alors même qu’il multiplie les efforts pour s’adapter aux divers cadres internationaux, en particulier au niveau de la transparence et du «reporting». Au demeurant, le rapport complet mis en ligne n’entre pas dans les détails concernant le Grand-Duché, précisant simplement que le Luxembourg s’affiche comme la juridiction la plus complexe de la zone Emea (Europe, Moyen-Orient et Afrique) avec l’Italie.

«Notre 2e indice de la complexité financière est dominé par l’impact du mouvement mondial en direction de la transparence et de la conformité», commente Deborah Williams, head of global business services chez TMF Group. «Nous voyons beaucoup de pays faire passer des réformes pour simplifier leur économie, non seulement pour attirer des investissements, mais aussi pour s’assurer qu’ils sont en conformité avec des mouvements comme Beps de l’OCDE et le CRS. Chaque pays aborde ces enjeux de manière différente, et des pics de complexité à court terme sont courants. Toutefois, nous nous attendons à ce que ces initiatives réduisent la complexité en comptabilité et en fiscalité dans ces juridictions à l’avenir.»

La rédaction a choisi pour vous

Luxembourg

27 Septembre 2017

Le Forum économique mondial a publié mercredi son Global Competitiveness Report 2017-2018. Un rapport qui place le Grand-Duché à la 19e position, soit la 7e de l’Union européenne, parmi 137 pays évalués. La Chambre de commerce estime que des progrès sont à faire.

Parc Kinnekswiss

14 Septembre 2017

Une nouvelle étude qui s’intéresse aux facteurs de stress dans 150 villes du monde entier place Luxembourg-ville en 2e position des agglomérations les moins affectées par ce phénomène. Les auteurs de ce classement se sont appuyés sur 17 critères, notamment la densité, le pouvoir d’achat et l’égalité raciale.

crèche

12 Avril 2017

L’OCDE observe que les prélèvements fiscaux sur les salaires sont en baisse pour la troisième année consécutive parmi ses 34 États membres. Le Luxembourg est un des pays où la différence est la plus marquée entre un travailleur célibataire sans enfant et un ménage avec enfants.