14.000 nouveaux électeurs voteront dimanche

08 Octobre 2018 Par Jean-Michel Hennebert
Sur les 256.698 électeurs officiellement inscrits sur les listes électorales pour ces législatives, 24.182 possèdent la double nationalité, selon les données du CTIE.
(Photo: Shutterstock)

Conséquence directe de la hausse de la population résidente et du nombre de nouveaux citoyens luxembourgeois, le nombre de personnes qui recevront leur convocation pour les législatives du 14 octobre progresse de 5%. Elles représentent 42,6% de la population totale.

Ce dimanche, 256.698 électeurs devront se rendre aux urnes dans le cadre des élections législatives. Un chiffre en progression de 5% par rapport au niveau enregistré en 2013, selon les données officielles présentées lundi par le bureau centralisateur gouvernemental. Autrement dit, quelque 14.000 nouvelles personnes voteront pour la première fois ce dimanche pour cette élection nationale, soit l’équivalent de la population de la commune d’Hesperange.

Conséquence de la croissance démographique et de l’obligation de vote pour les personnes inscrites sur les listes électorales, cette situation résulte aussi de la hausse des nouveaux Luxembourgeois. À savoir ces résidents dotés de la double nationalité. Selon les données du Centre des technologies de l’information de l’État (CTIE), ils sont 24.182 à être dans ce cas en 2018. Aucun chiffre précis pour 2013 n’est, à ce jour, disponible. La principale explication tient dans l’adoption, en 2017, de la loi facilitant l’accès à la nationalité. Un texte, fruit d’un large consensus politique, en forme de réponse au refus net des électeurs d’accorder le droit de vote aux non-Luxembourgeois. Pour rappel, le nombre d’électeurs représente 42,6% des résidents.

Absence d’observateurs internationaux

Autre évolution nette pour ces législatives par rapport aux élections anticipées de 2013, le nombre de candidates présentes sur les listes. Sur les 503 postulants à la fonction de député enregistrés sur les neuf listes, 46% sont des femmes. Un chiffre global en conformité légèrement au-dessus du niveau minimal de 40% exigé par la loi de 2016 qui mettait en place des quotas de représentativité. Le nombre de personnes ayant fait le choix de voter par correspondance progresse également fortement, passant de 18.200 à 40.440 en l’espace de cinq ans. Autrement dit, près d’un électeur sur sept a choisi cette année de ne pas se rendre lui-même au sein de l’un des 670 bureaux de vote ouverts pour l’occasion. Selon les données du CTIE, seuls 13,5% d’entre eux ont justifié leur démarche par une présence à l’étranger.

Ouverts entre 8h et 14h, les bureaux de vote devraient livrer leurs premiers résultats «entre 15h et 16h», selon les estimations du bureau centralisateur gouvernemental, livrées lundi. Sans surprise, les communes des circonscriptions Est et Nord devraient être parmi les premières à rendre leur verdict. Pour rappel, ces deux circonscriptions représentent 14 et 18% du corps électoral, contre 28% pour le Centre et 40% pour le Sud. Comme en 2013, aucune mission d’observation internationale ne sera présente au Grand-Duché, le Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’Homme de l’OSCE ayant exprimé sa «grande confiance (…) dans la capacité de l’administration électorale à gérer les élections d’une manière professionnelle, impartiale et transparente».

La rédaction a choisi pour vous

23 Octobre 2018

La place des femmes dans le monde politique n’est pas encore une bataille gagnée. Au sein de la Chambre, leur nombre est en diminution depuis 2009. C’est un des constats que tire le Conseil national des femmes du Luxembourg dans son analyse des chiffres du dernier scrutin.

23 Octobre 2018

Réunies ce mardi matin pour la deuxième fois depuis la nomination du formateur de gouvernement, les délégations DP, LSAP et Déi Gréng affichent leur volonté de «prendre le temps nécessaire» pour trouver un programme de coalition «complémentaire».