Transition Days 2018: source d’inspiration et d’innovation

13 Mars 2018
Transition Days 2018
Succès pour ce Transition Days avec 1.500 personnes qui ont suivi à l’appel.
(Photo: Peace Advocate Photography)

Les Transition days 2018 ont été une source d’inspiration et d’innovation autour de la Transition alimentaire!

Sous le mot d’ordre „Eis Iessen – eis Zukunft «la première édition des Transition days les 9 et 10 mars derniers a marqué un point sur l’avenir de notre alimentation. Plus de 1.500 personnes ont suivi à l’appel.

Sur initiative du Centre for Ecological Learning Luxembourg (CELL), une cinquantaine d’organisations issues de la production agricole, de la société civile, des communes, de l’éducation, de la recherche et du secteur privé ont discuté, testé et proposé des solutions qui répondent aux défis d’aujourd’hui et de demain sur le produire et consommer autrement. Tout au long du week-end le public a pu participer à des débats interactifs, des ateliers co-créatifs, des découvertes de projets innovants, des dégustations, une disco soupe et des projections qui ont donné envie de prendre part à un changement positif autour de l’alimentation. Les échanges avec des experts de renommée mondiale et le public ont eu lieu en présence de la ministre de l’Environnement Carole Dieschbourg et du Secrétaire d’État au Développement durable et aux Infrastructures Camille Gira. Le festival a été soutenu par le département de l’environnement du ministère du Développement durable et des infrastructures et de l’Œuvre Grand-Duchesse Charlotte.

Si les Transition Days 2018 ont rencontré un grand succès, cette initiative ne s’arrête pas à un simple événement: les organisations et les citoyens se sont donné un plan d’action avec 35 mesures pour une Transition alimentaire pour le Luxembourg, autour duquel des projets concrets et innovants répondent au défi de bien se nourrir tout en respectant les limites planétaires et climatiques.

La rédaction a choisi pour vous

20 Septembre 2018

Sous le terme de criminalité financière se cachent des pratiques allant du travail au noir au blanchiment de l’argent de la drogue. Dans son essai, revu et augmenté, le magistrat belge Michel Claise fait le constat d’un véritable fléau pour nos démocraties.

13 Septembre 2018

C’est, en pourcentage, le nombre de personnes qui n’ont pas encore utilisé le tram depuis sa mise en service, selon un sondage TNS Ilres, publié ce mercredi, sur «l’opinion publique face au projet du tramway à Luxembourg». Seuls 2% des personnes interrogées (enquête réalisée auprès de 1.029 personnes résidant au Luxembourg âgées de 18 ans et plus) déclarent utiliser régulièrement le tram pour aller au travail.