Plan social chez Mahle-Behr

28 Mars 2018
(Capture d'écran: Youtube)

Luxembourg, le 28 mars 2018 – En date du 26 mars 2018, le syndicat majoritaire LCGB, ensemble avec l’OGB-L et les représentants du personnel, a conclu un accord dans le cadre du plan social initié le 12 mars 2018 par la direction de Mahle-Behr Luxembourg.

Après 15 jours consécutifs de négociations intenses et dures, les syndicats ont pu mettre en place un filet social aidant à soutenir les salariés touchés par le plan social annoncé. Des mesures sociales telles que les retraites ou préretraites ainsi que des formations internes et externes seront ainsi mises en place. Des transferts internes entre les différentes entités légales de Mahle seront également mis en pratique.

Une dernière mesure de l’accord valable jusqu’à la fin de l’année 2019 comporte un paquet financier extralégal pour soutenir les salariés sans futur engagement au sein du groupe Mahle. Le paquet social extralégal a pu être négocié en tenant compte de l’ancienneté des salariés, qui se chiffre en moyenne à 17 ans.

Les syndicats LCGB et OGB-L ensemble avec les représentants du personnel sont à l’entière disposition des salariés afin de leur assister dans ce temps difficile tout en étant à leur écoute pour des éventuelles questions quant aux détails du plan social.

La rédaction a choisi pour vous

Pascal Monfort: «Les millennials ont compris que tout pouvait basculer très vite et qu’il fallait se réinventer continuellement.»

15 Janvier 2019

On les appelle «millennials», cette jeune génération dont le rapport au monde et à la consommation est à part. Pourquoi? Pascal Monfort, consultant, professeur et spécialiste de la mode et du luxe, nous livre ses analyses en prélude à la conférence intitulée «Young adults and money, what’s up?» qu’il donnera ce jeudi 17 janvier à la Banque de Luxembourg, à l’initiative du Paperjam Club.

Selon Carlo Thill, ancien CEO de BGL BNP Paribas, les actionnaires doivent être informés et peuvent être consultés autour de questions stratégiques, mais il est important de ne pas révéler trop d'informations confidentielles.

13 Janvier 2019

Qu’ils soient à la tête de multinationales ou de start-up, les dirigeants d’entreprise ont presque toujours affaire à des actionnaires. Le respect de certaines règles est essentiel pour que tout se passe bien.