Plan social chez Mahle-Behr

28 Mars 2018
(Capture d'écran: Youtube)

Luxembourg, le 28 mars 2018 – En date du 26 mars 2018, le syndicat majoritaire LCGB, ensemble avec l’OGB-L et les représentants du personnel, a conclu un accord dans le cadre du plan social initié le 12 mars 2018 par la direction de Mahle-Behr Luxembourg.

Après 15 jours consécutifs de négociations intenses et dures, les syndicats ont pu mettre en place un filet social aidant à soutenir les salariés touchés par le plan social annoncé. Des mesures sociales telles que les retraites ou préretraites ainsi que des formations internes et externes seront ainsi mises en place. Des transferts internes entre les différentes entités légales de Mahle seront également mis en pratique.

Une dernière mesure de l’accord valable jusqu’à la fin de l’année 2019 comporte un paquet financier extralégal pour soutenir les salariés sans futur engagement au sein du groupe Mahle. Le paquet social extralégal a pu être négocié en tenant compte de l’ancienneté des salariés, qui se chiffre en moyenne à 17 ans.

Les syndicats LCGB et OGB-L ensemble avec les représentants du personnel sont à l’entière disposition des salariés afin de leur assister dans ce temps difficile tout en étant à leur écoute pour des éventuelles questions quant aux détails du plan social.

La rédaction a choisi pour vous

Le télétravail doit être accepté du côté des salariés, mais surtout du côté des entreprises qui doivent installer une relation de confiance.

03 Août 2018

La digitalisation de la société bouleverse les conditions de travail. La Chambre des salariés (CSL) a compilé plusieurs études pour faire l’état des lieux de l’usage du télétravail au Luxembourg. Le pays se place dans la moyenne européenne, même s’il reste des efforts à faire pour que cette pratique se démocratise.

Amazon Luxembourg à Clausen

30 Juillet 2018

Les trois entreprises qui affichent la plus forte croissance en effectifs sont Amazon, Deloitte et KPMG, selon le Statec, qui propose une photographie d’un marché de l’emploi dominé par des sociétés de services aux entreprises et du secteur financier.

Des employés qui se concertent avec leurs employeurs pour moduler leur emploi du temps ont plus de chance d’être productifs et satisfaits de leur travail.

26 Juillet 2018

Une société en Nouvelle-Zélande a testé pendant deux mois la semaine de quatre jours en concertation avec ses employés. Résultat: moins de stress, plus de motivation et de productivité. Un modèle qui pourrait inspirer le Luxembourg?