Perspectives 2/2017: analyse des marchés financiers

25 Avril 2017
(Photo: BLI)

Les marchés restent engourdis dans une sorte de torpeur liée à l’effet apaisant de taux d’intérêt historiquement bas. Le niveau actuel des taux directeurs des banques centrales fausse la donne sur l’ensemble des marchés à travers leur impact sur la valorisation des actifs financiers et immobiliers.

L’économie mondiale n’est pas aussi forte que ce que la hausse des marchés boursiers depuis novembre pourrait le laisser croire. De manière plus générale, l’augmentation des cours boursiers sur les dernières années s’est effectuée en dépit d’une croissance nominale faible. Plus ces cours montent sans évolution concomitante des bénéfices, plus les multiples de valorisation augmenteront et plus le potentiel de rendement des marchés boursiers pour les années à venir va aller en diminuant.

Pour un investisseur disposant d’un horizon d’investissement suffisamment long, les actions restent toutefois à privilégier. Le rendement réel (ajusté pour l’inflation) des placements à revenu xe étant devenu négatif dans beaucoup de cas, ces placements ne peuvent que diminuer le pouvoir d’achat sur le long terme, à moins de miser sur un environnement de déflation généralisée. Ces placements offrent cependant un faux sentiment de sécurité face aux actions dont les cours fluctuent par définition davantage.

Le contexte actuel plaide en faveur d’une gestion active basée sur une priorité accordée à la préservation du capital à travers l’achat d’actifs offrant encore une marge de sécurité. Force est toutefois de constater que la tendance va dans le sens opposé, à savoir vers la gestion indicielle et passive. Ceci semble être une des raisons de la situation paradoxale observée actuellement et caractérisée par une volatilité historiquement faible des marchés boursiers à un moment où les incertitudes liées à la nouvelle administration aux États-Unis sont particulièrement élevées.

Le potentiel de hausse du dollar par rapport à l’euro semble en grande partie épuisé.

L’or constitue une sorte d’assurance dans un environnement de désordre financier et monétaire et a dès lors sa place dans un portefeuille diversifié.

Téléchargez l’intégralité de l’analyse.

La rédaction a choisi pour vous

11 Octobre 2018

Initio et la Lhoft ont organisé le mercredi 10 octobre 2018, au sein de la House of Startups, une conférence sur le thème «comment les robo-advisors remodèleront-ils la gestion des actifs?». L’événement a été animé avec six orateurs, suivi de trois pitchs de start-up, et s’est conclu par un cocktail. (Photos: Nader Ghavami)