Partenariat entre le List et Met-Lux sur les emballages

21 Septembre 2018
Michele Luppi (MET-LUX) et Fernand Reinig (LIST)
Michele Luppi (Met-Lux) et Fernand Reinig (List)
(Photo: List)

Ce 21 septembre 2018, le Luxembourg Institute of Science and Technology (List) et Met-Lux, entreprise luxembourgeoise spécialisée dans la métallisation sous vide de divers matériaux flexibles, ont signé un accord de collaboration portant sur une durée de 3 ans. Dans le cadre du projet de recherche «Transparent gas permeation barrier on polymer foils for packaging and flexible electronics» (Transperbar) financé par le Fonds National de la Recherche (FNR) Luxembourg, les deux partenaires s’engagent à développer, d’ici à mai 2021, de nouvelles solutions d’emballage combinant transparence optique et taux de perméation contrôlé. Ils vont ainsi s’attacher à améliorer les propriétés de conservation des emballages alimentaires transparents grâce à une nouvelle technique de dépôt de revêtements transparents à la lumière et imperméables au gaz.

Répondre à la tendance du marché

Les marchés de l’emballage alimentaire et boisson sont de plus en plus en recherche d’emballages flexibles et transparents respectant notamment conservation, conditions d’hygiène et saveur du contenu. Les consommateurs sont friands de ces emballages qui leur permettent de voir ce qu’ils achètent et les industriels tendent à s’adapter à cette tendance. Le packaging flexible transparent connaît cependant de nombreuses limites. L’humidité et l’oxygène pénétrant à l’intérieur même de ces emballages affectent la durée de conservation des aliments voire, dans certains cas, les dégradent.

Mettre au point de nouvelles solutions d’emballage transparent et flexible limitant au maximum la pénétration de ces deux espèces est au cœur des préoccupations des recherches menées de front par les équipes du List et de Met-Lux. Disposant tous deux d’une grande expérience dans le domaine de la métallisation des feuilles de polymères pour l’emballage, ils unissent ainsi leurs forces pour développer une technique de dépôt qui permettra à terme de proposer un emballage transparent flexible aux caractéristiques de conservation identiques aux emballages opaques en aluminium.

Mutualisation de compétences

Alors que Met-Lux fournit des revêtements métalliques sur des feuilles de polymère pour des applications dans l’emballage, les chercheurs du List spécialisés en électronique transparente et optiquement réglable ont pu, dans d’autres recherches, identifier des solutions et développer des techniques de dépôt à basse température compatibles avec les films polymères. Ces expériences et connaissances en conception et dépôt de couches minces à basse température, les chercheurs du List les mettront à profit de Met-Lux.

La collaboration avec le List pourrait ainsi permettre à l’industriel d’élargir sa gamme de produits et être à l’avant-garde des besoins du marché. La technique de dépôt innovant que les partenaires espèrent mettre au point pourrait en effet être appliquée par Met-Lux, au terme du projet, sur ses chaînes de production apportant valeur ajoutée et avantages compétitifs certains à ses futurs produits. Mieux, certaines pistes explorées, en ouvrant la voie à de nouvelles applications telles que l’électronique flexible, permettront d’aider l’industriel à s’installer parmi les poids lourds de ce secteur dans les dix prochaines années.

Plus d’informations sur le projet Transperbar sur: www.list.lu/fr/projet/transperbar

La rédaction a choisi pour vous

L’équipement Kleos Space permet de fabriquer des structures dans l’espace qui seraient difficiles à produire sur Terre en raison de limitations lors du lancement.

16 Octobre 2018

Kleos Space, opérateur luxembourgeois de technologie spatiale de pointe cotée à la bourse australienne (ASX: KSS), a annoncé aujourd’hui la signature d’un deuxième protocole d’accord avec Airbus Defence and Space, alors que les deux sociétés étudient les possibilités de collaboration pour la fabrication dans l’espace d’éléments structurels. 

16 Octobre 2018

La défaite de Jean-Pierre Lutgen, CEO de la marque de montres, lors de la campagne des communales à Bastogne devrait amener un transfert de la société. Hors du centre-ville dans un premier temps, puis éventuellement vers le Grand-Duché, selon le souhait des salariés.