LuxTrust va fournir des services sécurisés à l’UE

04 Mai 2018
Pascal Rogiest: «C’est un grand honneur pour LuxTrust d’avoir été sélectionnée par la Direction générale de la santé et de la sécurité alimentaire de la Commission européenne pour ce projet international de grande envergure. Nous sommes fiers de soutenir la numérisation des processus de l’Union européenne, applicable en Europe mais également dans les pays hors de l’Europe.»
(Photo: DR)

LuxTrust a été sélectionnée pour fournir des services sécurisés pour le système de certification sanitaire et phytosanitaire de l’Union européenne.

Suite à un appel d’offres concurrentiel, la Direction générale de la santé et de la sécurité alimentaire de la Commission européenne a choisi LuxTrust comme tiers de confiance pour la fourniture et la reconnaissance de signatures électroniques.

Il y a près de 13 ans, la Commission européenne avait lancé un outil de gestion multilingue en ligne afin de satisfaire les exigences sanitaires du commerce intra-UE et de l’importation d’animaux, de denrées alimentaires, d’aliments pour animaux et de plantes.

Ce système de la CE, dénommé TRACES (pour «TRAde Control and Expert System», le système expert de contrôle des échanges), a pour objectif de numériser l’intégralité du processus de certification et les procédures qui s’y rapportent. Ce dernier facilite l’échange d’informations entre les partenaires commerciaux et les autorités de contrôle dans plus de 80 pays dans le monde. La DG santé et sécurité alimentaire souhaite améliorer les services dont disposent actuellement les parties prenantes grâce à l’intégration d’outils certifiés et avancés de signature électronique, de sceau, d’horodatage et de la gestion à long terme des preuves afin de conférer une dimension légale aux documents électroniques gérés et de faire en sorte que le système TRACES permette la gestion dématérialisée parfaitement conforme des certificats sanitaires. À cette fin, LuxTrust a intégré une solution sécurisée de bout en bout au système TRACES pour gérer les identités numériques et fournir des signatures électroniques, ayant pleine valeur juridique, pour toutes les personnes et organisations qui utilisent TRACES.

En décembre 2017, une phase pilote a été lancée conjointement avec l’ONSSA (l’Office national marocain de sécurité sanitaire des produits alimentaires) en ce qui concerne le module phytosanitaire de TRACES Nouvelle Technologie. Durant cette phase, plus de 40 inspecteurs phytosanitaires au Maroc ont déjà été équipés par LuxTrust.

«C’est un grand honneur pour LuxTrust d’avoir été sélectionnée par la Direction générale de la santé et de la sécurité alimentaire de la Commission européenne pour ce projet international de grande envergure. Nous sommes fiers de soutenir la numérisation des processus de l’Union européenne, applicable en Europe mais également dans les pays hors de l’Europe. Nous avons franchi un nouveau cap dans l’utilisation de services sécurisés certifiés et d’identités numériques fortes sur le plan international et cela constitue une grande reconnaissance des solutions de bout en bout que nous pouvons fournir avec flexibilité pour développer un monde numérique», a déclaré Pascal Rogiest, PDG deLuxTrust.

La rédaction a choisi pour vous

Marc Hansen (deuxième en partant de la droite) a rencontré Gerard Hoffmann, Vincent Lekens et Marc Hemmerling de ICT Luxembourg.

06:00

Après avoir réalisé les premières démarches pour la mise en place du nouveau ministère de la Digitalisation, Marc Hansen, ministre délégué à la Digitalisation, a commencé à recevoir différentes parties prenantes du monde des technologies de l’information et de la communication (TIC) et du digital au Luxembourg. C’est dans ce contexte qu’il a rencontré ce mardi Gerard Hoffmann, Vincent Lekens et Marc Hemmerling, en tant que représentants de ICT Luxembourg.

Fabrice Croiseaux: «Nous voulons confronter les opinions d’experts sur des sujets où il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses.»

22 Janvier 2019

Woop (World of Possibilities) sera la première «battle conference» organisée au Luxembourg qui invitera des décideurs à trancher sur les grandes questions du futur. Paperjam s’est entretenu avec Fabrice Croiseaux, CEO d’Intech, entreprise partenaire de l’événement, en vue de ce débat qui aura lieu le 28 mars à la Maison du savoir d’Esch-Belval.

C’est à l’occasion du sommet DIY Robotics qu’Uber a annoncé avoir recruté des experts pour développer des scooters et trottinettes autonomes pour son parc de véhicules à la demande.

22 Janvier 2019

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.