L’Université déplore la perte de Prof. Dr. Dieter Ferring

09 Août 2017 Par Université du Luxembourg
Dieter Ferring
Dieter Ferring faisait partie des membres fondateurs de l’Université du Luxembourg.
(Photo: Luc Deflorenne / archives)

Jeudi dernier, Prof. Dr. Dieter Ferring est subitement décédé. Il aurait eu 60 ans l’année prochaine.

Dieter Ferring faisait partie des membres fondateurs de l’Université du Luxembourg et était l’un des chercheurs les plus connus de la faculté. Sa renommée internationale en tant que spécialiste de la psychologie du développement a fortement contribué à la réputation de la recherche en psychologie et en sociopsychologie de l’Université du Luxembourg.

Dieter Ferring a dirigé depuis le début l’unité de recherche INSIDE qu’il a créée et en a fait l’une des unités de recherche les plus réussies de l’Université. Il était aussi directeur du programme de master en gérontologie ainsi que directeur de l’Institute for Research on Generations and Family(Institut de recherche sur les générations et la famille).

Les activités scientifiques de Dieter Ferring ne visaient pas uniquement à acquérir des connaissances, mais également à utiliser ces connaissances pour le bien-être de la société. Son objectif était de porter une attention toute particulière aux questions sociales au Luxembourg, pour lesquelles il s’est acquis de grands mérites.

Au-delà de ses activités scientifiques, Dieter Ferring était et un collègue fort apprécié et estimé de tous. Il était reconnu bien au-delà des frontières de sa discipline et de l’Université. Sa parole avait du poids, on lui demandait conseil et on appréciait son caractère accueillant et aimable. Il va nous manquer.

Nous présentons nos sincères condoléances à ses amis et à ses proches et tout particulièrement à sa femme et à son fils.

Au nom de la Faculté des Lettres, des Sciences Humaines, des Arts et des Sciences de l’Éducation,

Georg Mein (doyen)

La rédaction a choisi pour vous

08:00

Si le Grand-Duché appartient à la liste des pays officiellement multilingues, la question de l’intégration linguistique revient régulièrement sur le devant de la scène. En cause, la place du luxembourgeois. Selon le Statec, six résidents sur dix sont capables de l’utiliser.

Cette nouvelle liaison pourrait amener annuellement 100.000 à 200.000 passagers supplémentaires à Luxair, selon Adrien Ney, le CEO

20 Octobre 2017

La compagnie aérienne luxembourgeoise a annoncé vendredi qu’elle avait été choisie pour reprendre la liaison entre les deux villes allemandes, laissée vacante par la faillite d’Air Berlin.