Le taux d’épargne des ménages en baisse dans la zone euro

14 Avril 2017

(Photo: DR)

Taux d’investissement des ménages quasiment stable à 8,5%.

Au quatrième trimestre 2016, le taux d’épargne des ménages s’est établi dans la zone euroà 12,0%, contre 12,3% au troisième trimestre 2016.

Le taux d’investissement des ménages a quant à lui été de 8,5% au quatrième trimestre 2016 dans la zone euro, contre 8,6% au trimestre précédent.

Ces informations, qui proviennent de la première diffusion de données, corrigées des variations saisonnières, sur les comptes européens trimestriels des secteurs, sont publiées par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, et la Banque centrale européenne (BCE).

Informations géographiques

La zone euro (ZE19) comprend 19 États membres: la Belgique, l’Allemagne, l’Estonie, l’Irlande, la Grèce, l’Espagne, la France, l’Italie, Chypre, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, l’Autriche, le Portugal, la Slovénie, la Slovaquie et la Finlande, plus la Banque centrale européenne et le Mécanisme européen de stabilité.

Méthodes et définitions

Le taux d’épargne brut des ménages est défini comme l’épargne brute divisée par le revenu disponible brut. Celui-ci est ajusté de la variation des droits des ménages sur les fonds de pension. L’épargne brute est la partie du revenu disponible brut qui n’est pas dépensée sous forme de consommation finale. Ainsi, le taux d’épargne augmente quand le revenu disponible brut croît plus vite que la dépense de consommation finale.

Le taux d’investissement brut des ménages est défini comme la formation brute de capital fixe divisée par le revenu brut disponible, ajusté de la variation des droits des ménages sur les fonds de pension. L’investissement des ménages consiste principalement en l’achat et la rénovation de logements.

Les comptes sectoriels européens sont établis conformément au Système européen des comptes 2010 (SEC 2010) et couvrent la période depuis le premier trimestre 1999.

Les secteurs institutionnels regroupent des unités économiques ayant des caractéristiques et un comportement similaires. On distingue les ménages (y compris les institutions sans but lucratif au service des ménages), les sociétés non financières, les sociétés financières, les administrations publiques et le reste du monde. Pour mesurer les opérations extérieures de la zone euro/de l’UE, il est donc nécessaire de retrancher les flux transfrontaliers au sein de la zone considérée.

Le site web d’Eurostat présente les comptes sectoriels annuels et trimestriels détaillés des États membres de l’Espace économique européen ainsi que certain indicateurs clés publiés 120 jours après la fin de chaque trimestre (couvrant également des indicateurs tels que les taux d’endettement). Un sous-ensemble d’indicateurs clés trimestriels est disponible 102 jours après la fin de chaque trimestre.

Révisions et calendrier

Par rapport aux données publiées le 27 janvier 2017, le taux d’épargne des ménages au troisième trimestre 2016 a été révisé de 12,5% à 12,3%. Le taux d’investissement des ménages au troisième trimestre 2016 a été révisé de 8,5% à 8,6%.

Le communiqué de presse final pour le quatrième trimestre 2016, consacré aux données relatives au revenu réel des ménages ainsi qu’à la consommation réelle par habitant tant pour la zone euro que pour l’Union européenne, sera publié le 28 avril 2017. Au même moment, la série complète de données sectorielles sera mise à jour dans la section dédiée du site web d’Eurostat.

La rédaction a choisi pour vous

Regus, Findel

24 Mai 2017

La société ouvre un centre d’affaires Regus Express au sein du terminal de l’aéroport de Luxembourg, prélude aux développements prévus dans le cadre du projet Airport City pour améliorer l’environnement professionnel du Findel.

24 Mai 2017

Il s’agit, selon le Comité de conjoncture qui s’est réuni ce mardi, du nombre d’entreprises qui ont demandé et obtenu de pouvoir bénéficier, à compter du mois prochain, des dispositions concernant le chômage partiel. Dans ces entreprises, 442 personnes sur un total de 952 salariés travailleront ainsi à horaire réduit dès ce mois de juin. Il en coûtera 672.550 euros au Fonds pour l’emploi.