Lancement d’un nouveau service pour l’égalité salariale

08 Mars 2018
Nicolas Schmit et Lydia Mutsch
La nouvelle loi prévoit la pénalisation des inégalités salariales basées sur le sexe. Aucun salarié ne peut dès à présent faire l’objet d’une discrimination en matière de rémunération.
(Photo: MEGA / archives)

À partir du 8 mars 2018, un nouveau service d’accueil concernant la thématique de l’égalité salariale entre les hommes et les femmes sera lancé par l’Inspection du travail et des mines (ITM).

Cette offre, qui s’adresse tant aux salarié(e)s qu’aux employeurs, fonctionnera aux guichets de l’ITM  à Esch-sur-Alzette, Diekirch, Strassen et Wiltz.

Une Info-ligne, le (+352) 247-76102, sera accessible tous les jours ouvrables entre 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 16h30.

Les deux ministres, Lydia Mutsch, ministre de l’Égalité des chances, et Nicolas Schmit, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire, se félicitent de l’élargissement de l’offre de l’ITM en relation avec l’égalité salariale.

Lydia Mutsch: «Depuis que la loi instaurant l’égalité salariale au Luxembourg, que j’ai élaborée ensemble avec le ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale, et solidaire a été votée le 15 décembre 2016, beaucoup de choses ont bougé. Le Luxembourg est passé de 8,6% d’écart salarial au détriment des femmes à 5,4% en 2017. Mais notre engagement doit continuer. Les femmes gagnent toujours moins que les hommes. Il est important de réagir!»

En effet, la nouvelle loi prévoit la pénalisation des inégalités salariales basées sur le sexe. Aucun salarié ne peut dès à présent faire l’objet d’une discrimination en matière de rémunération.

C’est également en collaboration avec le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale qu’a été élaborée une brochure, ainsi qu’un dépliant (en annexe), sur l’égalité salariale afin de sensibiliser tous les acteurs du terrain.

Nicolas Schmit: «Veillons à ce que le travail réalisé par les femmes et les hommes soit évalué à sa juste valeur et mettons fin, une fois pour toutes, à la discrimination salariale! À travail égal, salaire égal, ce principe est désormais garanti par le Code du travail. À nous de tout mettre en œuvre pour impliquer l’ensemble des acteurs. Pour moi, l’égalité salariale est une des conditions préalables pour une économie moderne!»

Avec l’ensemble de leurs collègues du gouvernement, les deux ministres vont continuer à œuvrer pour intégrer le principe de l’égalité entre hommes et femmes dans tous les domaines de l’économie luxembourgeoise.

La rédaction a choisi pour vous

Toutes ces actions, SOS Villages d’Enfants Monde Luxembourg a pu les concrétiser grâce aux dons de généreux donateurs, mais aussi au soutien de l’État luxembourgeois.

15 Décembre 2018

Autonomie des femmes et protection de l’enfance sont au cœur des programmes PACOPE développés en Afrique de l’Ouest par SOS Villages d’Enfants Monde. L’expert en renforcement économique du programme était en visite cette semaine à Luxembourg pour faire le point.

Anik Raskin est chargée de direction au Conseil national des femmes du Luxembourg.

14 Décembre 2018

La lutte contre toute forme de violence à l’égard des femmes tout comme l’individualisation de l’imposition des personnes physiques notamment, sont à l’agenda du nouveau gouvernement. Le Conseil national des femmes du Luxembourg s’en satisfait.

14 Décembre 2018

Élu début décembre à la tête du CSJ, Alex Donnersbach, 26 ans, assure vouloir poursuivre le renouveau du parti «dans un contexte inédit qui se traduira par un total de 10 années dans l’opposition». Avec l’ambition de revenir au pouvoir en 2023.