La confiance des consommateurs en recul fin 2017

09 Janvier 2018
Consommation 2017
Toutes les composantes de l’indicateur de confiance des consommateurs ont évolué défavorablement ce mois-ci, à l’exception de celle relative au chômage.
(Photo: David Laurent / archives)

L’indicateur de confiance des consommateurs établi par la Banque centrale du Luxembourg a enregistré un recul marqué en décembre 2017, après trois mois consécutifs de hausse.

Toutes les composantes de l’indicateur ont évolué défavorablement ce mois-ci, à l’exception de celle relative au chômage.

En décembre, l’inquiétude des ménages face au chômage au Luxembourg a poursuivi sa baisse, tandis que leurs anticipations relatives à la situation économique générale au Luxembourg et à leur situation financière ont été nettement abaissées. Les anticipations des ménages relatives à leur capacité d’épargner ont pour leur part été très fortement revues à la baisse. Au final, l’indicateur de confiance des consommateurs – qui résulte de la moyenne arithmétique des quatre composantes1 – a enregistré un recul marqué en décembre 2017.

Les résultats sont repris dans le tableau ci-dessous:

Confiance des consommateurs - Décembre 2017

Note: Les soldes relatifs à la situation économique générale, à la situation financière et à la capacité d’épargner des ménages représentent l’écart entre les pourcentages pondérés des consommateurs qui anticipent une amélioration et les pourcentages pondérés des consommateurs qui anticipent une détérioration sur les douze prochains mois. En ce qui concerne la question relative aux anticipations en matière de chômage, une augmentation témoigne au contraire d’une évolution défavorable, alors qu’une diminution indique une évolution favorable des attentes.
L’indicateur de confiance des consommateurs résulte de la moyenne arithmétique des quatre composantes: situation économique générale au Luxembourg, chômage au Luxembourg (signe inversé), situation financière des ménages et capacité d’épargner des ménages. 

La rédaction a choisi pour vous

L’intervention de l’État, via les transferts sociaux et la fiscalité, réduit la pauvreté, puisqu’avant que ces mesures soient intégrées, 47% de la population était en risque de pauvreté.

16 Octobre 2018

Ce taux est passé de 16,5% à 18,7% en un an au Luxembourg. Les jeunes sont les plus exposés et le risque de pauvreté est près de trois fois plus élevé chez les personnes «faiblement qualifiées», selon un rapport présenté ce mardi par le Statec.

Selon Christian Kmiotek, co-président de Déi Gréng, les négociations de coalition ne devraient pas commencer avant la semaine prochaine, au retour de Xavier Bettel du sommet européen dédié au Brexit.

16 Octobre 2018

Pour le parti écologiste, vainqueur des législatives 2018, les négociations qui vont s’ouvrir pour former un gouvernement devront être axées sur la définition de «valeurs communes». Et ce, après nomination d’un formateur qui doit intervenir d’ici la fin de journée.