Kleos Space, bientôt introduit à la bourse australienne

29 Mai 2018
Kleos Space SA se lance à un moment où les entités gouvernementales réalisent que les entreprises privées, avec leur approche binaire – le succès ou l’échec –, fournissent un accès plus rapide aux données et aux marchés.
(Photo: Nasa)

Kleos Space confirme être sur la dernière ligne droite vers son introduction en bourse et change de forme juridique.

  • Kleos Space sàrl change de forme juridique et devient Kleos Space SA. 
  • La modification de la forme juridique confirme les derniers préparatifs en vue de l’introduction à la bourse australienne (ASX) pour fin juin 2018 
  • La collecte de données d’observation de la Terre de Kleos Space SA répond aux intérêts des gouvernements dans le monde entier 

Kleos Space, opérateur luxembourgeois de technologie spatiale de pointe, qui lancera et exploitera son premier système de satellites d’observation de la Terre mi-2019, finalise les aspects techniques administratifs pour être prêt pour les futures ambitions d’entrée à l’ASX (Australian Stock Exchange) avec le changement de sa forme juridique. La transformation de la société à responsabilité limitée en Kleos Space SA est une forme juridique qui permet à la société de transmettre librement des actions et une étape administrative obligatoire en vue de sa prochaine introduction en bourse. 

Avec un objectif de constellation d’un total de 20 systèmes de constellations déployés en orbite terrestre basse (LEO), Kleos Space SA, observera la Terre à partir de 2019, capturant des données actuellement «cachées», des données sur des transmissions radio «passives» sans protocole AIS, GPS ou VMS, qui seront utilisées pour répondre à de véritables défis sociétaux, et à des fins de défense et de sécurité. 

Les solutions commerciales et accessibles de Kleos Space répondent aux préoccupations des pays du monde en matière de surveillance, de collecte de renseignements et de défense. Jusqu’à 2020, la Commission européenne allouera 590 millions d’euros au Fonds européen de défense, faisant de l’UE l’un des plus grands investisseurs européens pour la recherche en matière de défense. En seulement 18 mois, il fournira une solution pertinente aux demandes urgentes. Avec sa première constellation de satellites, la jeune entreprise Kleos Space SA démontrera sa prédominance technique et son concept en fournissant des données brutes et accessibles. 

Kleos Space SA se lance à un moment où les entités gouvernementales réalisent que les entreprises privées, avec leur approche binaire – le succès ou l’échec –, fournissent un accès plus rapide aux données et aux marchés, optimisant considérablement le temps et les coûts et fournissant des informations supplémentaires aux informations gouvernementales existantes. Aujourd’hui, la Nasa achète des données des sciences de la Terre auprès de petits exploitants Kleos Space SA – 9, avenue des Hauts-Fourneaux – Technoport SA – L-4362 Esch-sur-Alzette 2/2 commerciaux et des sociétés privées, tout comme Kleos Space SA pénètre des secteurs traditionnellement monopolisés par des sources gouvernementales comme la Défense. 

Alors que le premier système de satellites se prépare à être déployé, Kleos Space SA nourrit son offre pour répondre aux besoins des régions de l’OTAN, des «Five Eyes», de la Commission européenne et de l’Amérique du Sud qui investissent généralement dans des projets maritimes, et des pays africains désireux d’engager des fournisseurs de données de surveillance des frontières. 

 

La rédaction a choisi pour vous

11 Juin 2018

Les présidents des fédérations et chambres membres de l’Union des entreprises luxembourgeoises (UEL) évoquent les enjeux de la digitalisation pour les entreprises et l’économie luxembourgeoises. 

En tant que président de la Fedil depuis 2016, Nicolas Buck siège à ce titre comme administrateur de l’UEL.