Jean-Paul Olinger nouveau secrétaire général de l’UEL

03 Janvier 2018
Jean-Paul Olinger nouveau secrétaire général de l'UEL
Après le départ de Nicolas Henckes, l’UEL retrouve ainsi une gouvernance pleinement opérationnelle avec Jean-Paul Olinger.
(Photo: Union des Entreprises Luxembourgeoises (UEL))

L’Union des Entreprises Luxembourgeoises a le plaisir d’accueillir aujourd’hui son nouveau secrétaire général, Jean-Paul Olinger. Après le départ de Nicolas Henckes, l’UEL retrouve ainsi une gouvernance pleinement opérationnelle.

Jean-Paul Olinger est appelé à diriger le secrétariat de l’UEL, à assister le conseil d’administration et le comité exécutif, à collaborer avec les chambres et fédérations sur les dossiers stratégiques et à élaborer les prises de position patronales dans le but de défendre au mieux les intérêts des entreprises luxembourgeoises.

Avec le président du conseil d’administration, Michel Wurth, et l’administrateur délégué, Jean-Jacques Rommes, qui préside le comité exécutif, l’équipe dirigeante est ainsi recomposée autour des sujets traités et coordonnés au niveau de l’UEL, notamment la situation économique et sociale du pays, les finances publiques et la fiscalité, la sécurité sociale, le droit du travail, la simplification administrative et la responsabilité sociale des entreprises.

Rappelons que l’UEL représente quelque 35.000 entreprises de toutes tailles et de tous secteurs (industrie, services, commerce, artisanat et horeca) qui occupent environ 80% de l'emploi et produisent 85% du PIB luxembourgeois.

Jean-Paul Olinger est ancien associé KPMG, actif dans les domaines de la fiscalité, et ex-président de la Fédération des Jeunes Dirigeants d’Entreprise. Il a toujours été proche des entreprises et est ravi de ce nouveau défi qui lui permettra de s’engager encore davantage pour les entreprises.

La rédaction a choisi pour vous

La bonne santé économique du pays ne semble pas suffisamment profiter aux travailleurs, estime la CSL.

02 Octobre 2018

Dans son dernier rapport sur l’économie, présenté lundi, la Chambre des salariés révèle que le recours aux contrats à durée déterminée a augmenté plus rapidement au Luxembourg que la moyenne européenne ces dernières années, alors que la bonne santé de l’économie devrait montrer une tendance inverse.