Franc succès pour la Fintech «made in Luxembourg»

31 Janvier 2018
Paris Fintech Forum
Cérémonie de signature d’un accord de coopération entre la LHoFT et B-Hive en présence de Pierre Gramegna.
(Photo: ministère des Finances)
À l’occasion de la troisième édition du «Paris Fintech Forum», qui a eu lieu les 30 et 31 janvier 2018, le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a conduit une délégation Fintech, composée de représentants de la Luxembourg House of Financial Technology (LHoFT), de la Banque européenne d’investissement (BEI) et de Luxembourg for Finance (LFF), ainsi que des start-ups et entreprises bitFyler, Bitpesa, Birdee, Crosslend, Infrachain, Duco, Scorechain, Secourriel, Seqvoia, Tetrao, Six Payment, Telindus, KPMG et PwC, à Paris. Dans le cadre du forum, la LHoFT a animé son propre stand d'exposition, regroupant une grande partie des entreprises luxembourgeoises.

Le 30 janvier 2018, Pierre Gramegna a participé aux côtés des ministres, Bruno Le Maire, Johan von Overtveldt et Vilius Sapoka à une table-ronde intitulée: «Future of finance in Europe in the Fintech Age». Devant un parterre de spécialistes de la technologie financière, Pierre Gramegna a fait le point sur les différentes mesures et initiatives déjà lancées pour promouvoir la numérisation de la place luxembourgeoise. Il a notamment souligné le rôle important que joue la LHoFT dans le développement de l’écosystème luxembourgeois axé autour des Fintechs, qui s’appuie sur une infrastructure de data centers unique en Europe.

Enfin, Pierre Gramegna et son homologue belge ont assisté à la cérémonie de signature d’un accord de coopération entre la LHoFT et B-Hive, l’accélérateur Fintech belge. Cet accord renforcera davantage le réseau de coopération de la LHoFT et facilitera les synergies entre les acteurs luxembourgeois et belges.

Pierre Gramegna commente: «Je me réjouis de voir un si grand nombre de représentants du monde luxembourgeois des Fintechs ici au Paris Fintech Forum. Ce Forum constitue une tribune exceptionnelle pour faire valoir notre savoir-faire et notre écosystème favorable à l’innovation. Au cours de ces dernières années, le Luxembourg a réussi à construire sa réputation en la matière grâce à des initiatives conjointes, où le secteur public et privé allient leurs forces.»

La rédaction a choisi pour vous

James Hickson, le CEO de Mash

17 Juillet 2018

La start-up d’origine finlandaise, spécialisée dans les prêts à courte durée et le paiement différé, est entrée dans une nouvelle étape de sa croissance. Présente au Luxembourg depuis 2015, elle a rapatrié l’ensemble de sa direction au Grand-Duché, d’où elle cherche maintenant à accélérer son développement international.

Governance.com avait été désigné Fintech of the Year lors de la première éditino des Fintech Awards, en 2016.

15 Juillet 2018

Le classement des 50 fintech européennes les plus en vue du moment inclut cette année deux jeunes pousses basées au Luxembourg. Deux autres sont liées au Grand-Duché par le biais de la Lhoft. Une cinquième est considérée comme l’une des plus prometteuses du continent.

«Si nous avons choisi la blockchain pour notre solution, c’est simplement pour bénéficier des avantages de cette technologie qui rend l’ensemble du processus plus simple et sécurisé», explique Alexander Tkachenko, le CEO et fondateur de VNX.

12 Juillet 2018

En utilisant la blockchain, la jeune pousse VNX a créé une plate-forme d’échange pour faire le lien entre les investisseurs et les sociétés de capital-risque en quête de liquidité. Très bien accueillie dans le milieu, cette solution doit encore attendre l’aval de la CSSF.