Deux conventions signées par IEE et Étienne Schneider

12 Décembre 2017
Michel Witte, CEO de IEE ; Sheng Wang, CEO du groupe IEE ; Étienne Schneider, Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie
Michel Witte, CEO de IEE; Sheng Wang, CEO du groupe IEE; Étienne Schneider, Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie.
(Photo: SIP/MECO)

Le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie, Étienne Schneider, vient de signer en présence du CEO du groupe IEE, Sheng Wang et du CEO de IEE, Michel Witte, deux conventions de cofinancement relatives à la réalisation de projets de recherche et développement (R&D) d’un coût total estimé à plus de 5 millions d’euros.

Le premier projet concerne la recherche fondamentale autour de l’électromagnétisme et vise à développer de nouvelles connaissances scientifiques qui pourraient ultérieurement mener au développement de nouveaux d’outils de diagnostic trouvant des applications dans le domaine médical, environnemental, énergétique ainsi que dans le domaine des télécommunications.

Le second projet concerne la recherche industrielle dans le domaine des détecteurs capacitifs, notamment dans le but d’éviter les perturbations qui peuvent être provoquées par l’eau (par exemple pour des interrupteurs capacitifs sur les plaques de cuisson en vitrocéramique) ou encore par des champs électriques.

Les activités de recherche seront réalisées en étroite collaboration avec l’Université de Luxembourg et d’autres instituts de recherche.

Lors de la cérémonie de signature des conventions, le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie, Étienne Schneider, s’est félicité de la consolidation des activités d’IEE au Luxembourg: «Avec son projet de R&D centré sur des travaux expérimentaux et théoriques, IEE vise à acquérir de nouvelles connaissances sur les fondements de phénomènes liés à l’électromagnétisme. IEE est la première entreprise à être soutenue moyennant le régime d’aides de la recherche fondamentale du ministère de l’Économie. Fondée au Luxembourg, la société démontre ainsi une fois de plus son caractère innovant et précurseur.»

Implantée au Luxembourg depuis 1989, la société IEE est un fleuron de l’industrie et de la recherche industrielle luxembourgeoise. L’entreprise est spécialisée dans les systèmes de sécurité automobile, et en particulier dans le développement de systèmes de capteurs intelligents. La société emploie au total plus de 3.600 personnes à travers le monde, dont plus de 10% dans la R&D. Environ 635 personnes travaillent actuellement sur le site d’IEE à Contern et au siège à Echternach.

La rédaction a choisi pour vous

L’équipement Kleos Space permet de fabriquer des structures dans l’espace qui seraient difficiles à produire sur Terre en raison de limitations lors du lancement.

16 Octobre 2018

Kleos Space, opérateur luxembourgeois de technologie spatiale de pointe cotée à la bourse australienne (ASX: KSS), a annoncé aujourd’hui la signature d’un deuxième protocole d’accord avec Airbus Defence and Space, alors que les deux sociétés étudient les possibilités de collaboration pour la fabrication dans l’espace d’éléments structurels. 

16 Octobre 2018

La défaite de Jean-Pierre Lutgen, CEO de la marque de montres, lors de la campagne des communales à Bastogne devrait amener un transfert de la société. Hors du centre-ville dans un premier temps, puis éventuellement vers le Grand-Duché, selon le souhait des salariés.