Davantage de collaborateurs de MSF en Asie du Sud pour répondre à l'urgence

27 Décembre 2004

Une évaluation de la situation est déjà en cours en Inde, en Thaïlande et en Malaisie. D'autres équipes sont déjà en route pour le Sri Lanka et l'île de Sumatra (Indonésie) ou devraient y être au plus tard dans les 48 heures.

"L'équipe de MSF basée à Jakarta espère arriver rapidement dans le nord de l'île de Sumatra", explique Jan Weuts, coordinateur supervisant les opérations d'urgence en Indonésie depuis le siège MSF à Bruxelles. "Sept de nos collaborateurs partiront d'Europe pour l'Indonésie, aujourd'hui et demain. Un cargo chargé de matériel de secours partira d'Ostende et devrait arriver à Sumatra au plus tard mercredi."

Sumatra, l'île la plus proche de l'épicentre du séisme semble aussi dévastée que les zones du Sri Lanka et de l'Inde pour lesquelles des images sont disponibles. Il est donc impératif que les évaluations puissent débuter très vite. "Nous nous attendons à trouver des dommages importants causés par deux désastres consécutifs: d'une part le tremblement de terre et ses répliques qui ont causé l'écroulement d'immeubles, et d'autre part les raz-de-marée qui ont créé des ravages supplémentaires", explique encore Jan Weuts.

Pendant ce temps, une équipe de sept personnes est en route pour la côte nord-est du Sri Lanka. Plusieurs collaborateurs d'urgence suivront dans le courant de la semaine. En Malaisie, MSF évalue les besoins sur la côte nord de l'île de Penang. En Thaïlande, une évaluation est en cours sur la côte sud qui borde la Birmanie.

"Aujourd'hui, notre équipe en Inde a atteint Chennai, une ville autrefois connue sous le nom de Madras", précise Jan Weuts. "Elle nous a rapporté qu'une aide y est déjà apportée, mais qu'il en faudrait beaucoup plus encore. Demain, l'équipe poursuivra sa progression vers le sud."

MSF se prépare à envoyer 32 tonnes de matériel d'aide à Sumatra dans les 36 heures. Le cargo transportera des générateurs, des réservoirs d'eau, des bâches en plastique, des moustiquaires, des kits de chloration, une tente dispensaire, du matériel médical et d'autres biens nécessaires aux premières phases d'intervention de MSF. "La malaria et la dengue (fièvre) poseront de gros problèmes dans la situation actuelle", poursuit Jan Weuts. "En plus de nous préparer à ce que nous avons déjà expérimenté lors de précédentes interventions suite à un tremblement de terre ou à des inondations, nous sommes particulièrement attentifs à limiter les dégâts que pourraient causer ces maladies en termes de nombre de décès."

Pour cette intervention MSF a besoin de votre aide : CCPL-LU75 1111 0000 4848 0000 - Mention : Tremblement Terre Asie.