Cyel Awards 2017, dernière ligne droite pour participer

16 Mai 2017
Cyel 2016
En 2016, Christine Hansen (Sleep Like a Baby) a reçu une mention «Coup de cœur» du jury, tandis que Julien Brunel (Milepakr), ici entouré de Patrick Rahme et Raphaël Frank, ressortait grand vainqueur.
(Photo: Marion Dessard / archives)

Les candidats au Creative Young Entrepreneur Luxembourg (Cyel) 2017 sont invités à soumettre leur candidature avant le 22 mai 2017 à minuit (après prolongation de sept jours).

Le Cyel est organisé par la Jeune Chambre économique du Grand-Duché de Luxembourg (JCI Luxembourg). Il vise à promouvoir de nouvelles entreprises, de nouvelles idées créatives, qui contribuent à stimuler l’économie locale.

Le concours Cyel s’adresse aux jeunes entrepreneurs qui se démarquent par leur créativité et leur imagination dans la résolution d’une problématique ou le développement d’un service et/ou d’un produit. Il est accessible à tout entrepreneur âgé entre 18 et 40 ans et dont l’activité est localisée au Luxembourg.

Les candidats doivent pouvoir présenter, dans le cadre du lancement ou du développement de leur activité, une approche innovante et créatrice ayant créé un impact positif sur leur marché.

Les membres du jury sélectionneront trois finalistes qui seront mis à l’honneur lors du gala de remise des récompenses le 15 juin 2017 au prestigieux Cercle Cité, en présence d’un guest speaker de renom. Inscriptions à la cérémonie ouvertes (entrée gratuite). Ils se verront remettre les prix offerts par nos sponsors et partenaires prestigieux.

Le gagnant recevra jusqu’à 3 billets d’avion dans les destinations de son choix, avec à destination un contact JCI, réseau de plus de 200.000 jeunes membres actifs dans le monde.

La rédaction a choisi pour vous

Pour un même profil de consommation les prix peuvent aller de 19,95 euros à 43,15 euros.

19 Juin 2018

Les consommateurs luxembourgeois ont un panel d’offres mobiles très large à leur disposition sur le territoire et des modes de consommation différents selon les profils. Pour y voir plus clair, l’ILR (Institut luxembourgeois de régulation) a présenté ce lundi sa dernière étude sur les tarifs des services de télécommunications.