Bernard Boone n’est plus

04 Janvier 2018
Bernard Boone
Travailleur acharné, homme de confiance, père et mari exemplaire, Bernard Boone avait participé aux débuts et à la croissance de l’opérateur CrossComm dès 1997.
(Photo: Crossing Telecom)

Les associés et collaborateurs de Crossing Telecom ont le profond regret de vous annoncer le décès de leur associé et ami, Bernard Boone, ce mardi 02 janvier 2018.

Travailleur acharné, homme de confiance, père et mari exemplaire, il avait participé aux débuts et à la croissance de l’opérateur CrossComm dès 1997, et était devenu associé de Crossing Telecom lors de la fusion des deux entreprises en 2008. 

Titulaire d’un MBA depuis la fin des années ’80, il avait fait ses classes dans diverses entreprises en Belgique, avant de poser ses valises au Luxembourg en 1996. Il était l’un des piliers de la gestion administrative et financière de Crossing Telecom, dont il était devenu le Directeur Général de l’Administration.

Son décès inopiné à l’âge de 56 ans laisse un vide immense dans l’esprit et le cœur de tous ceux qui l’ont côtoyé.

Toute l’équipe de Crossing Telecom présente ses plus sincères condoléances à sa femme Delphine et son fils Nolan. 

La rédaction a choisi pour vous

Laurence Hulin, directrice du programme, Conseillère - Start-up Support chez Luxinnovation.

17 Juillet 2018

L’édition d’automne du programme d’encadrement et de soutien Fit 4 Start, initié par le ministère de l’Économie et géré par Luxinnovation, est lancée. Les entreprises souhaitant poser leur candidature peuvent désormais le faire en ligne jusqu’au 27 août. 

Lancé en 2015, Fit 4 Start est devenu, en quelques années, le programme luxembourgeois de référence de soutien des start-up, avec une dimension internationale. 

17 Juillet 2018

Le 12 juillet dernier, environ 350 CEO membres du Paperjam Club se sont retrouvés dans les somptueux espaces de la résidence de S.E.M. Randy Evans pour assister au CEO Cocktail: Summer Edition. Cet événement a été organisé avec le soutien d’ING, JLL et RCarré.

17 Juillet 2018

Dans le cadre d’opérations financières (fusions, acquisitions, cessions, etc.), les entreprises doivent faire face à de nombreux risques pouvant engendrer une charge imprévue, une perte de chiffre d’affaires ou encore impacter la rentabilité escomptée de l’investissement. Dès lors, deux intérêts s’opposent: celui de l’acheteur souhaitant prendre des risques maîtrisés et ne pas supporter un prix prohibitif et celui du vendeur désirant optimiser les prix et conditions de l’opération.