Retraite des indépendants: un nouvel avenir

24 Octobre 2018 Par Cardif Lux Vie
Crédit photo: Cardif Lux Vie

Le jeudi 5 juillet 2018, le projet de loi 7119 relatif aux régimes complémentaires de pension a été voté. Les nouvelles dispositions élargissent le cadre légal en permettant la mise en place de régimes complémentaires de pension au profit des indépendants et des professions libérales.

    

«Cardif Lux Vie et le réseau de distribution de BGL BNP Paribas au Luxembourg sont fiers de contribuer au développement du 2epilier au Luxembourg. En contribuant à l’accessibilité nouvelle des régimes complémentaires de pension aux professions libérales et aux indépendants, Cardif Lux Vie s’engage pleinement et de manière responsable dans le mouvement de réforme initié par le gouvernement. Il s’agit ici d’aider les particuliers à atténuer les conséquences futures de la soutenabilité à terme des régimes de pension du 1erpilier, et également de promouvoir une excellente opportunité de diversification économique pour le Luxembourg», explique Charles Degen, Membre du Comité exécutif de Cardif Lux Vie et Directeur Développement & Marché local.

  

En effet, la situation du système de pension au Luxembourg est aujourd’hui sous pression et cela n’est plus un secret pour personne. Dans un avenir proche, la sécurité sociale sera soumise aux conséquences du vieillissement de la population. Si ce déficit démographique avait jusqu’à présent pu être contré grâce à une immigration positive et à l’arrivée de jeunes frontaliers, il convient aujourd’hui de trouver des solutions soutenables pour les générations futures.

Au Luxembourg, comme dans la plupart des pays européens, des réformes sont introduites progressivement afin de favoriser, entre autres, le mécanisme de transfert des obligations de retraite du premier vers le second pilier. Pour rappel, le système de retraite repose sur trois piliers: le premier qui est représenté par la retraite légale, le second résultant de la volonté d’un employeur d’offrir un régime complémentaire de pension à ses salariés, et enfin le troisième qui n’est rien d’autre que l’épargne privée du futur retraité. 

Si les salariés peuvent bénéficier depuis plus de 20 ans des régimes complémentaires de pension issus du second pilier (Loi du 8 juin 1999), il n’en reste pas moins que les indépendants et titulaires de professions libérales ont été les grands oubliés de cette première réforme. Or, ces derniers représentent une large partie de la population active à Luxembourg. Avec le projet de loi 7119, le législateur luxembourgeois a voulu combler cette lacune dans un souci d’égalité. Ce projet prévoit ainsi l’extension des droits issus des régimes complémentaires de pension aux indépendants et titulaires de professions libérales dès le 1er janvier 2019. L’objectif est de leur permettre de se constituer, entre autres, un capital de la retraite tout en bénéficiant d’un cadre fiscal attractif pour les résidents luxembourgeois.

«Fort d’une présence de 25 ans sur le marché luxembourgeois, Cardif Lux Vie entend naturellement conjuguer son expertise en matière de régimes complémentaires de pension et son savoir-faire reconnu en matière d’assurance-vie individuelle afin de proposer à cette population exigeante des solutions personnalisées. Via le réseau de distribution de BGL BNP Paribas, avec le lequel nous sommes leader en bancassurance depuis plusieurs années, nous proposerons dès le 1er janvier 2019 des offres modulables et flexibles, alliant capital-retraite, investissement sur mesure, couvertures de prévoyance additionnelles et digitalisation du parcours client», conclut Laurence Nicolet, Local Market Sales Manager.

  

Cardif Lux Vie

La rédaction a choisi pour vous