La blanchisserie écologique 2.0

05 Juin 2018 Par Klin
Antoine Hron et Pitt Zens ont créé la start-up Klin en octobre 2017.
(Photo: Anthony Dehez)

En octobre 2017, Pit Zens et Antoine Hron ont créé la start-up Klin, révolutionnant le secteur traditionnel de la blanchisserie et du nettoyage à sec. Le service est entièrement digitalisé, écologique et disponible pour les particuliers et les entreprises qui n’ont plus besoin de se déplacer.

Chez Klin, pas de magasin physique, mais un site internet: www.klin.lu. Le service est digitalisé et se fait à la demande, les utilisateurs pouvant passer commande en ligne, depuis leur ordinateur, à la maison ou au bureau. «Il suffit de créer un compte et de sélectionner le service souhaité. Un coursier viendra alors récupérer et livrer le linge à l’endroit indiqué», explique Antoine Hron, l’un des managers de Klin. La société, qui occupe un local de 400m2 situé au Technoport de Foetz et dispose du label Made in Luxembourg, couvre actuellement trois zones de chalandise: le sud du Grand-Duché, Luxembourg-ville et la région de Niederanven, Contern et Moutfort. Selon son emplacement géographique, l’utilisateur peut donc sélectionner le créneau de passage du coursier pour la collecte ou la livraison de son linge (de 7h à 22h en semaine et le samedi de 9h à 16h). Le service est également accessible aux entreprises souhaitant organiser un service de blanchisserie pour leurs employés. Le paiement peut se faire lui aussi en ligne via retrait automatique à la réception de la commande. 

Il suffit de créer un compte et de sélectionner le service souhaité. Un coursier viendra alors récupérer et livrer le linge à l’endroit indiqué.

Antoine Hron, manager de Klin

 Gain de temps pour les utilisateurs  

Klin s’engage à assurer ses prestations de nettoyage en 48h minimum. Cela est notamment possible grâce au fait que la société couvre la majeure partie de la chaîne de valeur: prise de commande, retrait du linge, nettoyage et livraison. Les entreprises qui désireraient proposer le service Klin à leurs employés pourront elles aussi bénéficier d’une procédure simple et rapide. En effet, elles n’ont pas besoin d’intervenir ni financièrement, ni opérationnellement, comme c’est le cas lorsqu’elles font appel à une conciergerie traditionnelle: il leur suffit simplement de définir avec Klin un horaire de passage et de mettre un endroit de retrait et de dépôt du linge à disposition, la relation commerciale (commande et paiement) se faisant directement avec l’employé via le site internet. 

Un service écologique

Un autre aspect important du business model de Klin, c’est le fait que l’entreprise a recours à des machines intelligentes, capables d’estimer la quantité de linge dans le tambour et de proposer le juste dosage en eau et en solvant. La start-up peut ainsi réaliser 20 à 30% d’économies par lavage. Par ailleurs, Klin utilise un savon respectueux du développement durable disposant de l’écolabel européen. Quant au procédé de nettoyage à sec, il ne fait appel à aucun produit chimique. La société a aussi mis au point une solution écologique pour le retrait et la livraison des vêtements. «Le linge sale est remis dans des sacs en coton lavables, et les livraisons sont effectuées dans des housses réutilisables», précise Antoine Hron. Klin dispose en outre de la certification RSE, qui distingue les entreprises socialement responsables, et du label SuperDrecksKëescht pour sa bonne gestion des déchets. À terme, la société souhaite passer à un modèle 0 émission de carbone et devenir autonome en énergie. 

www.klin.lu

Vous résidez dans le sud du Grand-Duché, à Luxembourg-ville ou environs? Créez votre compte en quelques clics et bénéficiez d’une réduction de 20€ à la première commande avec le code #Paperjam.www.klin.lu 

Entreprises, le service Klin est mis en place gratuitement dans vos locaux. Pour plus de renseignements, contactez Antoine Hron ou Pit Zens au 26378898 ou à l’adresse [email protected]. business.klin.lu   

La rédaction a choisi pour vous

Station F

15:43

Le plus grand incubateur d’incubateurs du monde, Station F, accueille depuis lundi une structure spécialisée dans l’accompagnement des start-up actives dans la blockchain. Chain Accelerator a de grandes ambitions et compte déjà 13 start-up.