Innovation à la pointe de la technologie

Angel Pavlov, Senior Manager, EY Luxembourg
Angel Pavlov, Senior Manager, EY Luxembourg.
(Crédit Photo : EY Luxembourg)

L’équipe d’experts IT du cabinet de conseil EY Luxembourg a gagné la compétition de programmation BEI Blockchain Challenge organisée par la Banque Européenne d’Investissement (BEI). Le Blockchain Challenge s’est tenu du 13 au 15 juin lors des «Journées des banquiers» que la BEI organise pour rencontrer les banques partenaires.

À l’initiative de cette compétition, la BEI a adopté une approche particulièrement innovante – sélectionner les meilleurs experts dans le domaine en leur donnant la liberté de proposer des solutions originales. Des spécialistes de la technologie blockchain et des cryptomonnaies, venus du monde entier, se sont affrontés pendant 48 heures d’affilée, pour aider la banque à expérimenter les technologies de demain.

Ce fut l’opportunité pour la BEI de valider la faisabilité de l’automatisation de certains processus et de promouvoir la technologie blockchain auprès de ses partenaires, dont la participation fut clé pour la réussite de cette initiative.

La blockchain est une technologie très prometteuse, qui a gagné en popularité ces dernières années grâce à la célèbre cryptomonnaie Bitcoin. Néanmoins, son utilisation s’avère beaucoup plus large. La blockchain est une base de données partagée dans un réseau de confiance où les acteurs peuvent accéder aux mêmes informations en temps réel. Dans un domaine comme la finance, cette technologie permet d'éliminer certaines étapes intermédiaires, et surtout de simplifier et d’accélérer les échanges.

Le défi proposé par la BEI consistait à automatiser l’émission de «Commercial papers» (titres de créance négociables émis sur le marché monétaire). Même si le Commercial paper est un produit financier simple, son émission et son traitement peuvent s’avérer complexes. Selon les cas, les échanges d’informations impliquent le Front, Back, Middle Office de la banque, la contrepartie, mais aussi un agent payeur et une autre banque dépositaire.

La solution proposée par EY consistait à optimiser les processus internes de la BEI et à diminuer le nombre d’échanges entre la banque et les contreparties, tout en maintenant les rôles des acteurs participants. L’apport de la Blockchain est qu’au lieu d’échanger de multiples messages, tous les acteurs valident les mêmes contrats en accédant à la même base de données distribuée. En complément, la robotique a été utilisée pour alimenter le réseau Bloomberg et pour automatiser certains échanges internes à la banque. La connectivité avec les applications existantes était un élément stratégique du design de la solution.

La bonne approche a consisté à connecter plusieurs technologies de pointe. En plus de la blockchain, des outils comme la robotique et l’informatique décisionnelle ont été implémentés pour créer une solution complète. Finalement, pour gagner ce «Blockchain Challenge», il fallait surtout comprendre l’activité financière, avoir une vue d’ensemble des processus par-delà les limites de l’entreprise, et être capable de combiner cette technologie avec d’autres. Rien de bien nouveau, au bout du compte…

L’équipe EY a non seulement remporté la somme de 5.000€ en cryptomonnaies, mais également la possibilité d’implémenter son projet à la BEI!

Angel Pavlov
Senior Manager, Digital and Robotics Leader, Financial Advisory Services,
EY Luxembourg

La rédaction a choisi pour vous

08:00

L’année 2018 ne se termine pas aussi bien qu’elle a commencé en zone euro. Dans sa chronique de cette semaine, Philippe Ledent, senior economist chez ING Belux, met en exergue l’indice PMI de décembre, qui affiche le pessimisme des directeurs d’achats.

Toutes ces actions, SOS Villages d’Enfants Monde Luxembourg a pu les concrétiser grâce aux dons de généreux donateurs, mais aussi au soutien de l’État luxembourgeois.

15 Décembre 2018

Autonomie des femmes et protection de l’enfance sont au cœur des programmes PACOPE développés en Afrique de l’Ouest par SOS Villages d’Enfants Monde. L’expert en renforcement économique du programme était en visite cette semaine à Luxembourg pour faire le point.