Les Archives nationales dans l'attente de Belval

11 Février 2016

En projet depuis plus de 10 ans, le déménagement des Archives nationales du plateau Saint-Esprit vers un nouveau bâtiment sur le site de Belval tarde à se concrétiser. Mais le dossier semble se décanter.

Depuis de nombreuses années, un projet visant à installer de manière durable les Archives nationales sur le site de Belval se trouve dans le cartons du gouvernement.

Au fil du temps, les besoins d’espace des Archives pour accueillir un public plus large dans de meilleures conditions et répondre ainsi à un besoin de connaissances toujours plus pressant des historiens professionnels, jeunes chercheurs, généalogistes amateurs et autres, sont devenus toujours plus importants.

En outre, et dans le même temps, la production d'archives s'est considérablement amplifiée, nécessitant un agrandissement des installations actuelles de stockage et de conservation des collections, situées sur le plateau du Saint-Esprit dans la capitale.

Le déménagement des Archives nationales vers Belval est donc toujours d’actualité, dans un bâtiment fonctionnel et accessible devant permettre aux archivistes de mieux accomplir leur triple mission de collecte, de conservation et de communication des documents.

Après l’abandon d’un premier projet élaboré en 2004 et d’un concours d’architecture remporté par le bureau Paul Bretz, le gouvernement a décidé de faire élaborer un nouveau projet de construction, sans toutefois qu’aucune date ni aucun délai n’aient été fixés.

Les Archives nationales dépendant du ministère de la Culture, c’est l’ex-ministre Maggy Nagel qui, le 9 décembre dernier, avait évoqué les dernières avancées de ce dossier – conjointement avec le ministre des Infrastructures, François Bausch – en réponse à une question de la députée Octavie Modert.

Un projet «prioritaire» pour la Culture

Il y a deux mois à peine, elle rappelait donc que la construction d’un nouveau bâtiment pour les Archives nationales s’imposait et que, concernant le lieu de construction de ce nouveau bâtiment, «le choix s’était porté sur un terrain situé à Belval, toujours disponible».

Et elle indiquait aussi qu’une étude préliminaire réalisée par le Fonds Belval tablait sur une enveloppe budgétaire de 65 millions d’euros, soit 20 millions de moins par rapport au premier projet de 2004.

Enfin, la ministre de la Culture – remplacée depuis lors par Xavier Bettel et Guy Arendt en tant que secrétaire d'État – notait encore qu’elle était intervenue et qu’elle continuerait à intervenir auprès du gouvernement afin de faire inscrire le projet du nouveau bâtiment pour les Archives nationales sur la liste des projets prioritaires pour le ou les exercices suivants.

Du côté du Fonds Belval, on précise qu’une décision pourrait tomber prochainement. La directrice des Archives nationales, Josée Kirps, abonde dans le même sens, soulignant toutefois que cette décision est liée au vote du projet de loi sur l'archivage qui a été déposé à la Chambre fin de l'année passée.

Par Frédéric Antzorn, article issu de paperjam.lu

Illustration: Paul Bretz