Sur la scène, de gauche à droite: Sundhevy Debrand, membre de l’Association luxembourgeoise des compliance officers (ALCO) et Chief compliance officer chez Quilvest Luxembourg Services sa; Azaratou Sondo, Directrice générale adjointe en charge du Réseau à la Faîtière des caisses populaires du Burkina (FCPB); et Luc Vandeweerd, membre du Conseil d’administration de ADA.

10 Octobre 2018

La thématique de ce Midi aura décidément suscité beaucoup d’intérêt, à en noter les nombreuses questions des professionnels du secteur financier présents dans la salle. Ce 10 octobre à la Banque de Luxembourg, près de 100 personnes ont assisté au débat sensible de la finance inclusive face au terrorisme, entre la dirigeante de la plus grosse institution de microfinance au Burkina Faso et l’une des 900 membres de l’Association luxembourgeoise des compliance officers (ALCO).

35e Midi de la microfinance

09 Juin 2016

Lors du 35e Midi de la microfinance intitulé «Quels défis et quelles opportunités pour les véhicules d’investissement en microfinance?» organisé par Ada et le réseau InFiNe.lu, les experts en fonds d’investissement Martin Heimes du fonds suisse ResponsAbility, Kaspar Wansleben du fonds luxembourgeois LMDF, Arnaud Gillin d’Innpact et Sarah Canetti, responsable du service investissement de Ada, ont discuté des défis et des opportunités du marché des fonds en microfinance devant un auditorium de la Banque de Luxembourg bien rempli!

10 Février 2016

Même si notre compréhension et notre connaissance en termes de finance inclusive ne cessent d’augmenter, il reste encore beaucoup à apprendre, et le secteur évolue à pas de géants. La recherche sur la finance inclusive a pour objectif d’accroître nos connaissances du secteur et de préparer ainsi un terreau fertile aux innovations futures, à la fois en apprenant de la pratique et en informant les acteurs de terrain.

Microfinance Banana Skins 2014

08 Décembre 2014

Si la microfinance a connu une forte croissance, elle n’a pas été non plus à l'abri de problèmes. Dans le passé, le secteur avait déjà subi les conséquences d'une mauvaise gestion des risques sous différentes formes, de la saturation en Inde à la dépréciation de la monnaie locale et aux pertes de changes au Kenya. Depuis, de nombreux experts financiers ont tenté de mieux identifier les risques pour y répondre.